ico casio fx795pVoici l'apogée d'une gamme commencée avec le FX-770P, celles des petits Casio pliants. Nettement inspirés en matière de programmation par la famille Casio PB-100, ils s'en distinguent par une bonne idée (le clavier inférieur avec pléthore de fonctions mathématiques directement accessibles) et une mauvaise (le clavier supérieur alphabétique est sensitif)... Le FX-795P en est la version la plus aboutie.

 

casiologo

 

En effet, quand on analyse la famille, ainsi que ses périphériques hérités d'autres gammes Casio, on a un peu l'impression d'une machine dont le concept a évolué pendant six modèles, pour aboutir finalement à une excellente calculatrice, agrémentée d'un ordinateur Basic très correct, mais pas exceptionnel...

Le résultat final est - quand même - probant, avec un outil de calcul très performant par ses nombreuses fonctions en accès direct, et ses utilitaires de calcul matriciel, complexe, de résolution d'équations et d'intégration numérique. Sur ce point de vue, c'est le digne successeur du FX-702P. Ca se gâche en programmation, du fait du clavier sensitif...

 

La machine

C'est un petit portefeuille aux dimensions très réussies (celles d'un PC-1251), comportant en bas un clavier de 48 touches normales, mais qui ne concerne que les fonctions numériques et d'édition. En haut, l'on trouve l'afficheur d'une ligne de 20 caractères, et le clavier alphabétique de 35 "touches" sensitives, ce qui impose d'utiliser cette machine posée à plat sur une table, mais qui ne suffit pas à rendre ce clavier agréable pour autant. Heureusement, un bip (désactivable) accompagne la pression de chaque touche, le rendant utilisable. Le contact d'ALL RESET est enfin accessible (il fallait démonter le dos du FX-770P pour l'atteindre), et le reste se passe sous le capot inférieur. Donc, tournevis obligatoire pour les deux piles d'alimentation et la pile de sauvegarde. Pas d'étui, puisqu'une fois refermé, il se suffit à lui-même...

 

Utilisation directe

A croire que cette machine à été conçue pour cela : on a en effet pas moins de quatre possibilités :

  • Calculs directs, avec un impressionnant panel de fonctions : trigonométriques et leurs inverses en degrés, radians et grades, logarithmiques, racines et puissances, conversions sexagésimales directement accessibles sur le clavier inférieur, sans parler de ses statistiques sur deux variables. Précision de 12 chiffres significatifs (dont dix affichés, avec éventuellement un exposant allant jusqu'à +/-99), mais impossibilité (traditionnelle chez Casio) de rappeler une formule de calcul déjà entrée, seul son résultat peut être récupéré.
  • Quatre utilitaires accessibles grâce à la touche FX lui donne des capacités peu communes : calcul matriciel ou de nombres complexes, résolution d'équations (méthode de Newton), intégration numérique (méthode de Simpson) et même calcul hexadécimal ou binaire sont à disposition, sans la moindre programmation.
  • Et si cela ne suffit pas, il y a toujours la possibilité de programmer directement une fonction via les touches IN, OUT et CALC pour en étudier les valeurs.
  • En prime, un mode (et une touche) MEMO permet d'établir de petits fichiers dans lesquels la recherche est aisée. C'est une fonction simple, héritée des PB-110 et consorts, mais extrêmement pratique, notamment pour les anti-sèches...

Simples et pratiques, ces utilitaires et fonctions font que cet ordinateur peut être utilisé sans programmation pour la plupart des usages mathématiques courants.

 

casio fx795p

 

Programmation

Là, commence la douleur, car il faut utiliser le clavier supérieur, donc sensitif...Malgré tout, le Basic est d'un niveau très correct sans pour autant être exceptionnel : on dispose de ON..GOTO ou ON..GOSUB, de READ..DATA..RESTORE, et même de DIM pour des tableaux jusqu'à trois dimensions (à noter qu'un mode DEFM est prévu pour garder la compatibilité avec la famille du PB-100, mais qui exclue DIM du coup...). De même, on retrouve la limitation habituelle des Casio, à savoir la fonction MID$ uniquement utilisable sur une non moins unique variable $ (étendue à 62 caractères au lieu des 30 habituels), obligeant à moult jonglages entre variable de travail et variables de stockage...Et un BEEP est même présent, bien que n'offrant que deux tonalités 0 et 1...

A noter qu'il a perdu la touche Asmbl permettant d'accéder à un simulateur d'assembleur : à l'origine destiné à l'apprentissage du langage-machine par les étudiants japonais (sous le nom de CAP-X), c'était une fonction pédagogique intéressante, mais extrêmement limitée puisqu'on ne pouvait programmer la machine elle-même mais seulement simuler un hypothétique processeur très simplifié. Ce n'est pas une grosse perte, finalement...

Par contre, côté mémoire, pas de quoi pleurer : 15384 octets disponibles d'origine (pas d'extension possible), c'est largement assez, compte-tenu de la difficulté de taper rapidement sur un clavier sensitif...

 

Périphériques dédiés

A part une interface-cassette FA-5, il n'y a qu'un câble SB-2 permettant d'utiliser les FA-3 et FP-12 (conçues à l'origine pour la famille du PB-100), et un module permettant d'utiliser l'imprimante FP-40 :

  • Interface-cassette FA-5 : petit boîtier rallongeant l'ordinateur, il n'offre que les fonctions essentielles (pas de télécommande), mais permet l'essentiel : ne pas avoir à retaper un programme sur ce clavier sensitif...

  • Interface-cassette FA-3 : c'est un petit berceau initialement conçu pour intégrer un PB-100, sur lequel vient se brancher inélégamment le câble SB-2, et qui permet le raccordement à un magnétophone à cassettes. Les sauvegardes sont fiables et efficaces, même si l'ordre de vérification ne compare pas le contenu de la cassette avec celui de la mémoire, mais est juste un contrôle de parité de l'enregistrement. A noter qu'il était livré avec un étui souple aussi peu protecteur que celui de l'ordinateur et que le câble de raccordement au magnétocassette est indémontable, rendant son transport moins pratique.

  • Imprimante FP-12 (devenue FP-12T puis FP-12S, variantes apparemment identiques) : c'est une petite imprimante matricielle thermique non graphique de 20 caractères par ligne, disposant du même jeu de caractères que l'ordinateur. Là encore, économie : le papier ne fait que 37mm de large... A noter qu'elle était livrée avec étui souple, et une sorte de "pelle à tarte" formant support pour la famille des Casio PB-100 et assimilés, mais pouvait aussi (sans ce support) se connecter directement derrière la FA-3, formant ainsi un bloc esthétique (à défaut d'être réellement pratique, notamment en raison du câble cassette indémontable). Connexion normale sur le FX-795P par le câble SB-2, inesthétique au possible...

  • Imprimante et interface-cassette FP-40 : utilisable uniquement avec le module de raccordement SB-42, c'est une imprimante beaucoup plus encombrante que le petit FX-795P, mais qui offre 40 caractères par colonne (80 en condensé) sur un papier thermique de 112mm de largeur, ainsi qu'une interface-cassette : pratique, sinon économique.

 

Quelques ruses

La pile de sauvegarde n'est nécessaire que pour conserver intacte la mémoire durant le changement des piles principales. Sinon, le FX-795P fonctionne aussi bien sans...

Concernant l'introuvable câble SB-2, il est possible de s'en passer, au prix d'une connexion acrobatique et peu esthétique (ordinateur raccordé directement, à angle droit du périphérique) : attention aux mauvais contacts dans ce cas...

 

Evolution

Cette famille comporte les FX-770P, 780P, 781P, 785P, 790P, 791P et 795P, sans compter les versions japonaises AX-1, 2, 3, 3S et 4, ni les Tandy PC-5 et 6 (respectivement clones de FX-780P et FX-790P). Le FX-795P en est le dernier représentant.

 

Le coin du collectionneur

Là, on touche un problème : de manière générale, la nappe souple reliant les deux parties de tous les représentants de la famille du Casio FX-795P vieillit mal et pose des problèmes de mauvais contacts sans fin ni solution. Ce modèle étant le plus récent de la famille, il est moins touché que ses ancêtres FX-770P à FX-780P, mais c'est quand même quelque chose à vérifier impérativement avant acquisition.

De même, si ses périphériques FA-3 et FP-12 sont très courants et généralement sans histoire, le précieux câble SB-2 permettant de les raccorder est très, très difficile à trouver, de même que les module SB-42 et l'imprimante FP-40. Mais cette dernière pose un autre problème : son papier thermique (longtemps utilisé pour les imprimantes...de Minitel !) n'est plus fabriqué actuellement.

Evidemment, les accumulateurs Nickel-Cadmium des FP-12 et FP-40 seront certainement fatigués, à changer (attention concernant la FP-12 : compte-tenu de ses tout petits accumulateurs, NE PAS utiliser de chargeur plus puissant que celui d'origine, sous peine de détérioration immédiate, histoire vécue).

 

Caractéristiques techniques : Casio FX-795P Personal Computer

Première acquisition : avril 1999

Microprocesseur : Casio
Système de calcul : priorité algébrique avec les quatre opérations, puissance, fonctions trigonométriques et leurs inverses (en degrés, radians ou grades), logarithme et exponentielle, racine carrée, puissance, factorielles, permutations et combinaisons, conversions de coordonnées rectangulaires en polaires et inverses, conversion en hexadécimal et inverse, signe, valeur absolue, partie entière sur 12 chiffres significatifs (10 affichés) et exposant +/-99, statistiques et régression linéaire sur deux variables ; via les utilitaires incorporés : calcul matriciel, nombres complexes, solutionnement d'équations, intégration numériques, opérations en binaire, décimal et hexadécimal (1)
Langage de programmation : Basic Casio
Mémoire : 15584 octets en 10 zones de programmation, plus 208 octets de variables fixes (1)
Niveaux : 4 de boucles, 8 de sous-programmes, 6 de données, 12 de fonctions (1)

Afficheur : cristaux liquides d'une ligne de 24 caractères en matrices 5x7 (1) plus 15 indicateurs
Connecteurs : 12 broches spécifique Casio
Dimensions : 142x71x19mm plié, 142x142x10mm déplié (1)
Poids : 159 g. (1)
Alimentation : 2 piles type IEC CR-2032 3V, 1 pile type IEC CR-1220 3V (1)
Autonomie : 80 heures (1)

Accessoires d'origine : mode d'emploi

(1) Données constructeur

 

Caractéristiques techniques : Casio SB-2 Cable

Connecteurs : 2x 12 broches spécifique Casio (1 mâle, 1 femelle)

 

Casio FA-3 Cassette Interface

Connecteurs : 1x 12 broches spécifique Casio, câble non détachable 3 prises jack mâles (3.5mm EAR blanche et MIC noire, 2.5mm REMOTE grise) pour un magnétophone
Dimensions : 173x114x31.5mm (1)
Poids : 244 g. (1)
Alimentation : 2 piles type IEC LR06 1.5V DC (1)
Autonomie : 10 heures (1)

Accessoires d'origine : étui souple, manuel d'utilisation

Date de sortie en France : janvier 1983 (première publication dans l'Ordinateur de Poche n°10)
Prix public : 290 francs (juillet 1983)

(1) : données constructeur
Nota : nécessite le câble SB-2 pour sa connexion aux FX-770P à -795P ; en pratique, on peut le connecter directement (à angle droit !) mais c'est peu esthétique et très peu pratique.

 

Caractéristiques techniques : Casio FP-12 Mini Thermal Printer

Impression : matricielle 5x7 sur papier thermique, 20 caractères par ligne (1), non graphique
Vitesse d'impression : 1 ligne/sec. (1)

Connecteurs : 1x 12 broches spécifique Casio, prise chargeur
Dimensions : 173x66x38mm (1)
Poids : 198 g. (1)
Alimentation : accumulateurs nickel-cadmium (4 unités type IEC RC03 1.5V DC)
Chargeur : Casio CHA-1 (9V 20mA négatif au centre)
Autonomie : 3000 lignes (1) soit 50 minutes
Papier : thermique en rouleau de 37mm par 25mm de diamètre (référence Casio TRP-16A)

Accessoires d'origine : deux rouleaux de papier, manuel d'utilisation (en trois langues dont 20 pages en français)
Date de sortie en France : mai 1983 (première publication dans l'Ordinateur de Poche n°13)
Prix public : 650 francs (juillet 1983)

(1) : Données constructeur
Nota : Casio recommande l'utilisation du modèle FP-12T, mais les FP-12S et FP-12 "normale" fonctionnent également.
Nota : nécessite le câble SB-2 pour sa connexion aux FX-770P à -795P ; en pratique, on peut le connecter directement (à angle droit !) mais c'est peu esthétique et peu pratique.

 

Caractéristiques techniques : Casio FA-5 Tape interface

Connecteurs : 1x12 broches spécifique Casio, câble non détachable 2 prises jack mâles (3.5mm EAR noire et MIC blanche) pour un magnétophone

Dimensions : 71x58x9mm
Poids : 55 g.

 

Casio FP-40 Personal printer

Impression : matricielle thermique, 40 caractères 5x7 par ligne en mode normal ; autres modes disponibles : condensé (80 caractères), double largeur, accentué, graphique point par point ; 8 jeux de caractères nationaux
Vitesse : 0.65 ligne/sec. (1)

Connecteurs : 40 broches spécifique Casio pour module de connexion, 3 prises jack femelles (EAR et MIC 3.5mm, REM 2.5mm), prise pour chargeur
Dimensions : 210x145x42.5mm (1)
Poids : 609 g. (1)
Alimentation : accumulateurs Nickel-Cadmium (1) (4 unités type IEC RC06 internes)
Chargeur : Casio CHA-2 (1)
Autonomie : approx. 2500 lignes après recharge de 15 heures (1)

Papier : thermique en rouleau de 112mm de largeur et 30mm de diamètre (référence Casio TRP-112)
Accessoires d'origine : mode d'emploi (62 pages en français), chargeur CHA-2, rouleau de papier

(1) Données constructeur

Nota : cette imprimante ne peut être utilisée qu'avec un module de raccordement :

  • SB-41 avec câble et prise de raccordement (pour PB-700 et 770)
  • SB-42 avec câble et prise de raccordement (pour les PB-100 à 410 -sauf PB-300-, FX-700 à 720P et du FX-770P à 795P)
  • (pour "tout ordinateur muni d'une interface parallèle Centronics", dixit le manuel), livrée sans câble...

 

 

Go to Top