les derniers potins toutes les manifestations prévues toutes les machines nos machiens préferées tester vous-même les machines envoyez nous vos messages
Silicium Roulaize  

     English        Español

Fiches modernisées
Amstrad CPC 464
Brandt Jopac
CBM Amiga 1000
Nintendo NES
Sega Master System
 
Acquisitions à venir
Bandai Swancrystal
Didaktik Gama
Digital Raimbow 100
Schneider G741
Philips NMS 801
 
Recherche

 
Rubriques

Adhérez !

Notre action

Le Politburo

Dossier de presse
(500Ko)

La lettre de Silicium

MySilicium Forum

Archives

Bibliothèque

Liens

Rings

Avis de recherche

Des pubs pour rire

Fiches les plus consultées
Apple 1
Casio FX-702p
Commodore 128d
Hanimex Pencil II
Sega Nomad
 

Si

Dernière modification :
Monday 21 January 2008 22:01:39

Top Of Silicium

Ce petit florilège nous permet de présenter les machines qui nous ont plus, parce qu'on les trouve super ou pas.

Nos machines préférées

Y’a que du français. C’est pas notre faute si l’informatique nationale est au musée.

FB : Goupil Club
Le bel alu brossé, un petit clavier détachable mais praticable. Noir et acier, il jette bien. Les deux floppies s’ouvrent pour mettre les disquettes. Il est beau, il était cher. C'était le premier Goupil portable. Il s'agit en fait d'un Kaypro modèle 2000, mais il est vachement mieux en version française. C'est évident.
club.jpg (12769 octets)
DJ : Société Occitane OC 5000
La console de jeu des années 70 : Arrondis d’angles option précurseur du bio design. Des couleurs Groove (Ocre Jaune, terre de sienne et noir) et une iconographie multilingue option sport. Y a même un flingue.
oc5000.jpg (15350 octets)
RS : Brandt Jopac
Le look space (option Cosmos 1999) du JoPac est ultime : Gris métal/gris clair, une touche de couleur, une ligne épurée extrême avec arrondis d’angle post-bio-design (voir au dessus). Le clavier sensitif (mais presque) qui fait de cette console, que dis-je, de cet "Ordinateur de jeu" avant-gardiste un must du design informatique.
jopac.jpg (16501 octets)

Des acquisitions qui marquent

La première acquisition : Hewlett Packard  85, don de Bruno Vergnes.
Elle nous fut donnée bien avant que l’association ne soit officielle, en 1989. Elle nous a servi de départ pour l’idée d’un musée. A l’époque, les machines en vogue étaient l’Atari STf et L’Amiga 500, Les pécé commençaient à rentrer dans les foyers, 286 Hercule et plus rarement 386 EGA.

La cinquantième : Philips VG 5000µ, don de Didier Delcasse
Encore un pote qui s’était fait avoir en achetant un ordinateur pas cher mais inexploitable. C’est sans regret qu’il nous l’a donné...

La centième : Léanord Sil’z III, don de Jean Pierre Caubet
Récemment donné (Mai 1997), elle fonctionnait encore jusqu'à très récemment pour administrer une imprimante lourde.

La deux centième : Amstrad 6128plus
En décembre 1997, nous avons dépassé les objectifs du plan et nos espérances. Deux cent avec une vingtaine de doublons, il est vrai. Cet Amstrad 6128+ est complet avec écran couleur et quelques jeux originaux.   Il est dans l’esprit de époque (1990) avec son look à l’Amigatari.

La trois centième : Commodore PET 4016-N, don de Gilles Freyche
En septembre 1998, nous avons accueilli notre premier PET, ce n'est pas l'originel 2001, mais ce 4016 à écran 12" donne le style.

La quatre centième : Apple //gs, don de Manuel Sanchez
En mai 1999, Manuel nous a trouvé une paire de IIgs. Un ne marche pas, mais l'autre fonctionne impeccablement. Nous avons apprécié les disques durs : un Apple SCSI 20Mo et un  Microapplication de 10 Mo.

La cinq centième : EACA Video Genie don de Jean-Claude Pages
Superbe machine avec les coté en faux bois. Il y avais même une cassette dans le lecteur. Un petit programme du précédent possesseur.

En route vers les mille. La décision est prise pour rationaliser l'espace et s'orienter vers  les calculettes... Grosse fête en perspective!

Des machines too much

On ne pouvait pas laisser passer certaines horreurs et merveilles.

La plus belle : Canon X-07
Le look space (option Star Wars) du X07 est toujours top techno : il n’est même pas ridicule. Canon avait même sorti un coupleur optique infrarouge pour l’imprimante. Inutile mais super.

La plus laide : Apple III
Ses couleurs immondes, voire militaires, ocre jaune sale et kaki, Le système SOS (si, si) à chier (quasiment incompatible avec les Apple //).
On pouvait empiler les disques durs " Profiles " de 5 Mo pour monter un espèce de monument érectile de un mètre de haut (uc+floppies+hd+hd+écran). Vilain donc, mais solide. Les crackers de l’époque verseront une larme : le bios recopié en ram permettait bien des manipulations. Mais c’est une autre histoire ...

La plus grosse : ISTC 5000, environ 25 Kilo de ferraille
Je me demande si elle n’est pas plus laide que l’Apple 3. Ce gros CP/M que l’on a récupéré dans une benne à ordures pèse au moins 30 Kilos. Toute en ferraille, rien que le clavier détachable fait 5 Kilos. Monstrueux. On a pas mis les minis au catalogue, même si ils peuvent être dix fois plus lourd.

La plus petite : Atari Portfolio
Un des premier palm top, on est loin de Windows CE. On retrouve quand même la qualité de fabrication Atari : du plastoc mou bien camelote. Mais une machine très attrayante. D'autres machines sont encore plus petites, comme les Sharp, mais celle-là est plutôt cool.

La plus grosse arnaque : Matra Alice
Alors là, chapeau. A l’époque du plan informatique pour tous, Matra avait du flairer les dollars et a proposé un ersatz de Tandy - marque déjà très classe - mégaprout. Pas de soft, pas d’extension, un Basic à pleurer. L’argument commercial était " initiation à l’informatique ". Spécial dégoût de l’informatique.
La semaine prochaine, je vous parlerai du Alice 90.

La plus nulle : Sinclair PC 200
Vous prenez un Amstrad pc 1512 bien camelote et très prolo. Vous le mettez dans une caisse pour faire imitation Atari ST ou Amiga 500, en plus gros of course. Vous le peignez en noir pour faire techno. Et vous obtenez une grosse poubelle. Pour les cartes ISA ? pas de problème un trou sur le dessus avec une porte pour cacher, ça ira. Les cartes dépassent ? Faites chier. Aller acheter un Amiga.

La plus populaire : Sinclair ZX 81
Quand il était vendu en kit à 590 F, c’était quand même hyper-démocratique. Moi j’aimais bien les extensions délirantes qui ont été pondues. Si on pouvait trouver un ZX81 dans une boite genre Minitel, ce serait assez cool....

Le plus gros fiasco : Exelvision
Il y avait de l’idée dans l’Exelvision (pas trop quand même, faut pas exagérer) Un clavier et des joysticks sans fil, bien vu. En revanche coté logiciel , ça assurait beaucoup moins. A part quelques EAO type cm1 pour attardé, c’était le désert total. Le célèbre Tennis fait exception à la règle, avec ses voix digitalisées. L'Exelvision était un précurseur.


Nos coordonnées :

Téléphone
+33(0)5.61.85.90.33
Adresse postale
Silicium , 72 route de Seilh
31700 Cornebarrieu
Messagerie électronique
Informations générales :info@silicium.org
Administrateur Oueb : webmaster@silicium.org

Tout cela aurait été impossible sans lui. Rendons grâce à notre mécène :

Accueil   |   Catalogue   |   Contacts   |   Forum   |    Silicium Worldwide   |   Agenda
  Ce Oueb est copyright Silicium 1997-2003, les marques citées sont la propriété de leur propriétaires, logique.
Les questions ou commentaires concernant le oueb sont à adresser à webmaster@silicium.org.