VG5000 : spécifications techniques

Entrées / sorties
Prise péritélévision DIN 8 broches
Prise magnétophone DIN 8 broches
Prise alimentation DIN 5 broches
Sortie BUS 2x25 contacts (bord de carte)

Accessoires livrés avec l’appareil
Alimentation Modèle VU0020 (comme pour la gamme MSX)
Cordon péritélévision AG8374
Cordon magnétophone
Manuel d’utilisation

Accessoires en option
VG5200 Interface joystick
VU0001 Joystick
VU0011 Codeur modulateur SECAM
VG5216 Module d’extension mémoire, port paralèlle et périphérique
Extension RAM 16Ko

Caractéristiques de l’alimentation
Tensions régulés 12V = 100mA et 5V = 1.5A

Intérieur du VG5000
La carte mère est réduite au maximum. A gauche la carte fille est reliée au magnétocassette.


Les périphériques du VG5000

vg5000acc.GIF (21096 octets)


VG5000 : tous les logiciels connus

Les jeux VG sont certes minables, mais le constructeur a quand même fait l'effort de sortir une logithèque au lancement de l'appareil. Les prix étaient heureusement modestes :

JEUX

EAO

UTILITAIRES


Jacques a travaillé sur la réalisation du VG500 et nous précise :

« Ces micros à base de NSC800 (version à bus multiplexé du Z80) étaient fabriqués en partie à Nogent le Rotrou par la Radiotechnique ( Ex Radiotechnique-Compelec société industrielle de Radiola, et Schneider, puis filiale de Philips, puis fermée)

Les cartes étaient fabriquées à Nogent et les produits assemblés au Mans. »

Pour le VG5000, on s'est toujours demandé si il s'agissait d'une conception purement française ?

« Pour la partie hard : Oui, ce sont les équipes de la Radiotechnique de Louvier et / ou Suresnes qui travaillaient sur le Minitel qui ont 'planché' sur le sujet.  

A l'époque, la techno mise en oeuvre (circuit imprimé FR4 double faces trous métallisés ) était différente de la techno habituellement employée en TV (simple face FR1 poinçonné). Le centre de Nogent où je travaillais était centre d'expertise en insertion automatique et 'traitait' ces circuits imprimés. J'ai moi-même été en poste sur la partie 'circuits double faces' de l'insertion automatique. »

 Et pour le soft ?

« Pour la partie soft, c'est moins certain : Il y a probablement eu adaptation d'un noyau en provenance des US ou en provenance de MATRA ? MATRA fabriquait en effet également un Minitel et commercialisait l’Alice.

Mais il n'y avait à ma connaissance aucune expertise en BASIC dans ces sociétés. »


Retour aux caractéristiques du  Philips du Schneider ou du Radiola