alice_logo.GIF (5154 octets)

Alice : spécifications techniques

L'Alice sort toute sa puissance pour les traitements graphiques : il n'y a pas d'instructions spécifiques en Basic. Il faut faire du semi-graphique, comme sur un Minitel (on est donc bien en France). On peut simuler une résolution de 64x32 avec une matrice texte de 32x16 et 4/4 de caractère. Le paradis sans compromis.

Ce petit écran montre un jeu de Pacman (Croky) très fluide et bien adapté, quand on connaît le jonglage qu'il fallait faire pour obtenir quelque chose de joli avec des semi-graphiques.

Le modèle révisé, Alice 32, autorise lui quelques amélioration à l'usage des amateurs de l'assembleur. Trois modes texte (32x16, 40x25, 80x25) et 3 modes graphiques (64x32, 160x125, 320x250) sont disponibles. En fait, il s'agit de l'Alice 90.

Le magnétophone tel qu'on le trouve dans la mallette de l'Alice ou de l'Alice 90 est identique à celui de l'Exelvision qui lui est noir.

alice_k7.jpg (9538 octets)

Description de la fiche RS232C

alice_serie.GIF (635 octets)

broche    signal RS232C
1            CD
2            RD
3            GND
4            TD

Caractéristiques logicielles d'impression :

Interface magnétocassette

Niveau d'entrée recommandé en lecture de 1 à 5 V crête à crête à une impédance de 200 ohms.
Niveau de sortie typique en écriture de 800 mV crête à crête à une impédance de 1000 ohms.

Fiche magnétophone

alice_k7.gif (2081 octets)

broche    signal
1    sortie vers AUX ou MIC du magnétocassette
2    masse
3    entrée EAR
4    -
5    -

Sortie Vidéo

Fiche RGB

alice_rgb.GIF (2179 octets)

broche    signal
1    commutation
2    masse
3    rouge
4    vidéo
5    vert
6    son
7    bleu

Fiche Péritel

alice_peritel.GIF (4647 octets)

broche    signal
8      commutation rapide
16    commutation rapide
17    masse
15    rouge
20    vidéo
11    vert
6      son
7      bleu

Alimentation

Sortie 10 V - 1.3 A alternatif


Alice 90 vu du cul

Appréciez la vue du cul du 90, bien organisée, avec un connecteur Pértiel pur jus. Bien vu. Et donc de gauche à droite : alimentation (identique à l'Alice) avec interrupteur, Péritel, bus avec son cache rouge, reset, port série, port magnétocassette.

Les tripes

La carte mère est très proche de celle de l'Alice. Qualité nickel.

De gauche à droite juste au dessus du radiateur métallique, on trouve : 4 petits composants RAM pour les 32 Ko puis le MMU, le contrôleur clavier , la ROM (plus petite), le CPU, le chip vidéo et la logique vidéo. C'est simple et propre.


La ROM de L'Alice 32/90

La ROM est différente de l'Alice de base, il s'agit en fait d'un Alice 90. Les POKE écrans (pour faire du pseudo graphique) ne fonctionnent plus.

La RAM est à $3000-$4FFF soit 8K de RAM si on ajoute l'extension Alice 16 Ko, on obtient 16K de plus à partir de cette adresse.

L'Alice 32 semble avoir un mode texte 40x24. Le composant vidéo n'est plus un 6847 mais une évolution, avec des modes compatibles (Alpha/semigraphiques 4). Notons qu'un POKE 49151,n ne change pas le mode vidéo.

L'Alice 32 a 16Ko de ROM. Les 8Ko du bas sont le même mini-assembleur en français que le Alice 90.


Petit programme exemple qui place un A clignotant au dessus Au dessus de la zone d'affichage à gauche. Non sensible à un CLS.

10 s=48928 48928 est l'adresse de base des registres video
20 poke s+1,65 Place 65 à l'octet d'attribut  "C". 65 est le code ASCII de A.
30 poke s+2,0 Place 0 à l'octet d'attribut  "B". jeu de caractères, hauteurs, largeur, overlay, etc... Inutile
40 poke s+3,7*16+8+1 Place la couleur d'avant-plan à blanc et clignotant, l'arrière plan est rouge.
50 poke s+6,10 Place la ligne X (de 8 à 31. 0 ou 1 peuvent être utilisés mais risque d'être invisible sur une majorité de moniteurs)
60 poke s+7,3 Place la colonne Y (de 0 à 39)
70 poke s+8,1 Ordonne la  commande de "triple écriture" au chip vidéo. Écrit les attributs C, B et A dans la VRAM à X,Y.

Retour vers : Tandy MC-10, Matra Alice, Matra Alice 32 et Matra Alice 90.