Matra Alice

Le logo est créé par Moebius

Pour résumer, nous présenterons Alice comme la daube de base, genre ZX81, mais sans les softs. Le musée apprécie quand même la couleur rouge pour faire populaire et la résolution qui fait aimer les qualités graphiques du Minitel. Alice incarne l'escroquerie informatique made in France par excellence avec son prix de vente de 1200F en 1983. Matra, avec son partenariat Hachette, proposait ce produit d'initiation un peu archaïque pour l'époque, il n'avait que 4Ko de ram et un Basic de 8Ko. Cette machine est issue du Tandy MC10. Ce choix est logique quand on sait que Matra construisait dans ces usines françaises des ordinateurs pour Tandy.

Dès 1984, Matra s'autorise un rafraîchissement en proposant deux modèles d'aspect identique mais à l'électronique plus intégrée.  L'Alice 32, dispose de 16 Ko de RAM et de 16 Ko de ROM (éditeur et assembleur en plus, il s'agit donc d'un Alice 90 réduit). La moquerie ne s'arrêtera qu'avec le modèle sport, l'Alice 90. Matra jettera l'éponge.

Découvrez les autres machines apparentées : Tandy MC-10, Matra Alice 32 et Matra Alice 90.

Matra Alice

Première acquisition: Février 1995
Généreux donateur:
 
Constructeur: Matra
Modèle: Alice
Année/Prix: 1983 / 1200F

CPU: 6803 à 0.89MHz
RAM/ROM: 4ko dont 3ko utilisateur / 8ko (Microsoft Basic 1.0)
Graphisme: 64x32x8 couleurs parmi 13
Mémoire de Masse:
Magnétophone externe

Périphériques: extension RAM 16 Ko, interface UHF, imprimante thermique, magnétocassette. Le tout peint en rouge.
Dimensions : 51x216x178
Poids : 850g


La couverture du manuel et l'emballage ont droit à un dessin signé Jean Giraud Alias Moebius. Il ne s'est pas trop foulé, mais cela reste sympathique. Un effort est fait pour ce livret, très pédagogique qui est signé par le partenaire Hachette. Le mariage Matra et Hachette s'explique facilement : les deux marques sont membres du groupe Lagardère.

Bibliographie :
SVM n°1 page 41 : une page de présentation


Détails techniques