flagfr.gif (7673 octets)

Micronique

C’est au cours d’un voyage aux Amériques que Michel Henric Coll découvre la société américaine, Interact. Cette dernière a conçu un ordinateur en 1979, le Family Computer Model I. De retour en France, il fonde sa société, Lambda Systems, en janvier 1980. Il projette de vendre l’Interact sous sa propre marque. Interact_Family_computer.jpg (10085 octets)
Après un remue-méninges subtil, le nom choisi pour l’ordinateur est Victor Lambda. Henric Cole part à la recherche d’industriels pour assurer la fabrication quand Interact coule les plombs, en Février 1980. Lambda Systems lui emboîte le pas en juillet 1981, faute de partenaires solides,. lambda.jpg (12238 octets)

En décembre 1981, la société Micronique rachète tout et devient l’unique propriétaire. Crée en 1976, Micronique a pour principale activité la sous-traitance électronique.

victor_lambda_logo.GIF (417 octets)

Une filiale est créée en janvier 1982, Victor Lambda Diffusion, pour assurer le marketing et la diffusion. Les premières machines sont construites aux USA mais ne donnent pas satisfaction. Les futurs ordinateurs seront conçus en France. Les modèles Victor I et II puis IIHR. Le boîtier reste identique mais la carte mère est refaite, plus intégrée et le clavier devient sérieux. Le Basic passe en version 3. C’est à juste titre que Micronique peut afficher " conçu et réalisé en France ".

Hector_logo.GIF (684 octets)

En 1983, Micronique rebaptise la gamme sous le nom d’Hector pour éviter la confusion avec l’ordinateur Victor Sirius 1 qui commence à être connu. Sirius Systems Technology, compagnie californienne, change de patronyme pour Victor Technologies. Hector est proche de Victor mais différent.

Le Disc 2 et de CP/M

En effet, il fallait rendre le noyau de CP/M80 bi-processeur. Le processeur du Hector gérait écran/clavier/imprimante et le processeur de l'unité de disquette faisait tourner les programmes CP/M et gérait les floppies.  La communication avait lieu via le port parallèle bi-directionnel.

Les machines

Interact Family Computer model 1 (1979 - US)

Victor Lambda (1980 - France)

Victor Lambda 2 rebaptisé Hector  (1981 - France)

Victor Lambda 2HR rebaptisé Hector HR (1983)

Haute résolution graphique mais d'un rapport homothétique débile genre 3/4, unité de disquettes DISC2 et CP/M

Victor Lambda 2HR+ rebaptisé Hector HR+ (octobre 1983)

Hector HRX (1984)

MX (mars 1985)

L'Hector MX est la synthèse du Hector 2HR+ et du Hector HRX.  Sa ROM est étendue, intégrant le Basic 3X, le Forth et un assembleur/désassembleur. Un Logo en cartouche est adapté.  La mise sur le marché de cette machine est au mieux très limitée. Son apparition officielle date de mars 1985. Sa couleur est prune métallisée, son prix 4990F. En Mai 1985, une version MX 80 colonnes doit même sortir, mais rien ne parait. En fait, Micronique compte sur le plan IPT pour vendre sa nouvelle mouture et se sortir d'une mauvaise passe. Malheureusement rien n'arrivera.

HF-B2000 (1985)

Le HF-B2000 est un Hector MX recarrossé. La situation de Micronique n'est pas folichone a cette période. malgré rumeurs et démentis, la situation empire. Un accord est passé avec la société HF-Seca pour la fourniture d'un micro-ordinateur. Le plan IPT est clairement visé. Micronique arrête la micro informatique familiale et sera sous-traitante de pour cette nouvelle machine qui cherche a séduire l'Education Nationale. La machine peut causer en francais ou en anglais. Le prix encore baissé à 2990F ! Le plan IPT est pour Thomson, pas pour Micronique. La machine est abandonnée.

Et les PC ?

Les informations manquent à ce sujet. nous disposons d'un modèle 286 très taiwanais. Nous ignorons tout de leur production. Seul le logo les rattache à la gamme 8bits. Ils semblent être sorti vers 1987. hectorpc.jpg (7257 octets)

 

Pub de septembre 84 (100Ko à charger)