Brandt Jopac 7400

 

Logo Jopac

Le JOPAC, c'est une des plus belles machines, avec un look top space option Cosmos 1999. Trop beau, trop bien, trop français. C'est un Videopac+ (G7400) qui est avantageusement relooké. Comme il ne s'agit pas d'une marque de chez Philips, Brandt a été bon pour recarosser son engin. Ceci explique cela et c'est mieux ainsi. 

Jean-Daniel nous le précise :

"Après avoir lu votre rubrique JOPAC (très bien faite), j'aimerais apporter quelques précisions historiques à ce sujet.

Tout d'abord si son électronique est bien celle du Videopac Philips, la console JOPAC est un produit du groupe Thomson, vendu sous la marque Brandt (filiale de Thomson et non de Philips)

En fait, les deux grands groupes européens de l'électronique de loisir avaient alors noué un accord (fait suffisamment exceptionnel pour être souligné) au terme duquel Philips mettait son hard à la disposition de la marque Brandt et Thomson produisait du soft de jeu couleur locale pour le standard Videopac  (d'où par exemple le thème du jeu "chez Maxime").

Au terme de cet accord, Thomson, qui à l'époque lançait la micro-informatique familiale avec le TO7 et le MO5 (dont j'étais alors le chef de produit), a donc édité des softs  au standard Videopac  (la collection JOPAC que vous présentez très bien). Ces softs étaient développés par l'équipe Thomson du TO7 / MO5. Les jaquettes étaient bien réalisées par Druillet que j'ai eu le plaisir de rencontrer souvent à ce sujet.

Une précision étymologique : le nom "JOPAC" correspondait à l'assemblage de l'abréviation de Jeux Ordinateur (comme TO voulait dire Télé Ordinateur) avec le suffixe PAC de Videopac. 

Sur le fond, il faut savoir que la filière "jeux" n'était pas suffisamment prise au sérieux au sein de Thomson à l'époque du "Plan Informatique pour Tous" qui visait plutôt l'enseignement et la productivité personnelle. En tant que chef de produit j'étais convaincu du potentiel énorme des jeux vidéos mais je n'ai pas fait le poids...

A part cela, c'était une aventure extraordinaire. Dans l'équipe de vente du TO7, il y avait  Bruno Bonnell et Christophe Sapet avec qui j'ai eu la chance de discuter du potentiel des jeux vidéo avant qu'ils ne fondent Infogrammes (à l'époque Atari était la star mondiale des jeux vidéo et j'imagine le bonheur de Bruno Bonnell quand Infogrammes s'est offert ce mythe en mai 2003)".

 

Brandt Jopac JO7400
Brandt Jopac

Première acquisition: Avril 1996
Généreux donateur:
 
Constructeur: Brandt
Modèle: JOPAC JO7400
Année/Prix:

CPU: 8048 à 1.72 MHz
RAM/ROM: 256 byte + 64 byte dans le CPU / 1 Ko de ROM
Graphisme: 128x64x16 couleurs Le modèle est un Videopac + relooké, il a droit à une image de fond de résolution 256x192x 16 couleur en sous impression. Péritel
Mémoire de Masse:

port cartouche de 1 à 8 K
Périphériques:
Les joysticks Philips bien carrés de base.


 

Autre vue de face de la version Brandt car il existe une version Continental Edison / Saba. Elle montre bien la forme épurée et le clavier :

Brandt Jopac de face


Le musée dispose de quelques cartouches spéciales JOPAC. Voici la liste des titres connus (cliquez dessus pour avoir un aperçu de quelques boites) :


Jules nous explique que les jeux Jopac sont des Kusoge...

"Cher Silicium.org,

Je cherchais des renseignements sur le JOPAC lorsque je suis tombé sur votre site que j'ai beaucoup apprécié.

Du coup, je sais pas si cela peut vous aider dans votre démarche de recherche des jeux les plus débiles jamais créés, mais je tiens à vous tenir informé de l'équivalent japonais : ça s'appelle "KUSOGE" (à prononcer k'ssogué- [le é est long]) et on pourrait traduire ça par jeu merdique. Les Kusoge sont les jeux les plus recherchés au Japon, ils sont rares et coûtent généralement très chers. Quelques exemples : Le TV boy, c'est top-Kusoge; des jeux comme "Clock Tower" sur Super Famicom aussi (il existe aussi une version sur Playstation, où une magnifique démo en images de synthèse a été ajoutée, mais bon, là, y faut comprendre le japonais). Les jeux Family Computer Kusoge sont, je crois, les plus recherchés, et les plus cher. Sinon, comme il y a eu des kilos de consoles et d'ordinateurs sortis dans les années 80, par TOMY, EPOCH, SONY ou autres, j'imagine que ça aussi ça doit être rare et cher. Par exemple je suis déjà tombé sur un magasin où ils vendaient à prix d'or des ordinateurs Megadrive (dans les 4000 balles), des tapis de danse pour NES, et des jeux Atari 7800 (en provenance direct des USA)."


Historique de la gamme Videopac

Liste des Cartouches de jeux, Présentation des cartouches 61 Interpol et 18 Laser War

Visitez les galeries : VideoPac Box série 1 2 3 4 5,
sans oublier le top 5 des jeux les plus nuls et Jopac : destination BD ?