L'Apple IIGS eût pour nom de code "Phoenix" car il renaissait des cendres du projet Apple IIx architecturé autours d'un processeur 16 bits. Il fût le dernier ordinateur de la famille Apple II.
Le processeur 65C816 intègre avant tout un mode d'émulation 65C02. Il fonctionne en 16 bits à une cadence proche des 3 Mhz. Il gère les adresses sur 24 bits par bloc de 64 Ko. La mémoire vive n'était que des 256 Ko au début mais les distributeurs ne tardèrent pas à livrer en standard 512 Ko voir 1 Mo de RAM.
Ses capacités sont impressionnantes pour l'époque (nous sommes en 1986) car muni de 16 voies mono, l'Apple IIGS surclassait l'Atari ST équipé de 3 voies sur 8 octaves ainsi que l'Amiga 500 avec ses 4 voies sur 9 octaves en stéréo. Côté graphismes, l'Apple IIGS était hélas moins bien servi.
La carte mère, logée dans un boîtier à la fois sobre et moderne, possède Mega II : un composant qui renferme la totalité du jeu d'instructions de l'Apple //c ainsi l'Apple IIGS dispose de l'immense logithèque de la série Apple II. Les premiers 128 Ko (mémoire lente) lui sont réservés pour garder cette compatibilité. Une horloge, alimentée par une pile lithium 3v, est intégrée à la carte mère pour permettre d'horodater les fichiers. Cette fonctionnalité était en option jusqu'à l'Apple //e et indisponible sur le //c.
L'Apple IIGS reprend l'un des éléments les plus populaires sur l'Apple II : le slot d'extension. Ce dernier avait totalement disparu sur l'Apple //c. Il aurait été appréciable que le lecteur de disquette au format 3"1/2 soit intégré au châssis car la place ne manquait pas. Afin de profiter de la logithèque de l'Apple II, un lecteur 5"1/4 140 Ko peut être connecté grâce au port DB19 situé à l'arrière de l'ordinateur. Deux sorties série RS422 sont disponibles pour relier par exemple un modem, une imprimante ou même un autre ordinateur via le réseau AppleTalk (bien connu du monde Macintosh).
L'unité de production de Macintosh élaborait un système permettant de simplifier la connexion avec les dispositifs de saisie comme le clavier ou la souris. Une fois opérationnel, l'ADB  fût d'abord intégré à l'électronique de l'Apple IIGS.
Le clavier est donc détaché du système et, par conséquent, plus confortable à l'usage. La présence d'un pavé numérique en standard destinait l'Apple IIGS à des tâche sérieuses (tableur, comptabilité,...)
Il semblerait que la décision d'utiliser l'ADB fût prise tardivement dans les étapes de la réalisation de l'Apple IIGS : Sur la carte mère on peut remarquer des points de soudures destinés à des connecteurs de clavier et de pavé numérique. Ceux-ci correspondent exactement à ceux rencontrés sur la carte mère de l'Apple //e. Même remarque au sujet l'alimentation électrique: la carte mère dispose d'un point encrage pour l'ancien connecteur de l'Apple ][.
Pour facilité le paramétrage de l'horloge interne, du mode d'affichage ou de l'attribution des slots, les ingénieurs intégrèrent en ROM un 'tableau de bord', accessible par la combinaison de touches [Option + touche Alimentation].
Apple créa une série "Limited Edition" produite à 10000 exemplaires qui porta la signature de Woz sur le coté droit de la façade de l'unité centrale. Apple offrit même un certificat d'authenticité et une lettre de remerciement de Woz. Dès le début de sa commercialisation, l'Apple IIGS se vendit en quantité très importante aux États-unis.
Par contre, en France, les distributeurs qui étaient plus enclins à proposer Macintosh, furent peu intéressés par l'Apple IIGS et ils portèrent en partie la responsabilité du demi-échec de l'ordinateur sur l'hexagone.
Rapidement, les ordinateurs concurrents comme l'Atari 520ST et l'Amiga 500, qui étaient moins chers et plus puissants, ne tardèrent pas à le remplacer dans les foyers. L'Apple IIGS vit peu à peu son image ternie par le manque d'intérêt que lui portaient les développeurs de logiciels (pourtant actifs au début) . Même Apple finit par tirer un trait sur son passé pour se lancer exclusivement dans l'exploitation de Macintosh: Les fidèles de l'Apple II furent déçus...
Les possesseurs de IIGS pouvaient toujours programmer leurs logiciels mais là aussi une mauvaise surprise les attendait: la documentation fournie ne permettait pas d'exploiter réellement les ressources du système. En effet, le Basic AppleSoft qui n'a subit que très peu de modification depuis ses débuts est incapable de gérer les atouts graphiques et sonores de la machine. Un très bon livre de la collection P.S.I "Boite à outils de l'Apple IIGS" paru en 1987 précise à ses lecteurs qu'aucun environnement de programmation définitif n'est disponible à cette date! L'ordinateur n'était donc pas destiné aux programmeurs en herbe comme l'avait été l'Apple II.
l'Apple IIGS était une belle machine dotée de nouvelles possibilités mais elle se bornait souvent à une banale émulation de son vieux frère. Pourtant Son interface graphique GS/OS, directement inspirée de Mac OS, et ses possibilités sonores le rendait agréable à l'utilisation. Ce n'est qu'au début de l'année 1988 que l'on pu vraiment obtenir des logiciels de programmation spécifiques au GS: Basic GS de DDA (moins de 400 Frs), Pascal GS, Assembleur et surtout le langage C.
Apple, par l'intermédiaire de DDA, mettait à la disposition des programmeurs une documentation technique d'excellente qualité:
Volume 1 ROM Tools 300 Frs
Volume 2 RAM Tools 320 Frs
Volume 3 Firmware 300 Frs
Volume 4 Hardware 300 Frs
Volume 5 APW 520 Frs
Volume 6 Introduction 68516 490 Frs
Volume 7 ProDOS 320 Frs
Volume 8 Peripherals 230 Frs
Comme vous le constatez, chaque volume renfermait des informations indispensables et à la vue du prix total de la collection, son achat était plutôt réservé aux programmeurs professionnels.
Ces livres ne sortirent qu'en version Anglaise , ce qui ne facilita pas l'accès à tous les programmeurs de l'hexagone. Heureusement, Il était possible d'acheter des disquettes contenant des exemples ainsi que des utilitaires.
Quand Apple prit la décision de cesser la production du IIGS à la fin de l'année 1992, ce fût la fin d'une ère considérée par certains comme la plus passionnante qu'ai connu la société Apple. Certains utilisateurs de l'Apple II se tournèrent vers Macintosh pour sa puissance et sa convivialité et d'autres vers le compatible PC pour ses possibilités d'extension. Il est vrai que, sur ce dernier point, les programmeurs et les bidouilleurs (au sens noble du terme) n'étaient pas en reste sur l'Apple II!
Les ingénieurs d'Apple sortirent malgré tout en Avril 1992, la version 6.0 (US) du système d'exploitation GS/OS.
Voici les différentes versions de la ROM de l'Apple IIGS. Le numéro de version est inscrit en bas de l'écran au démarrage de l'ordinateur:
Apple IIgs
 
 
 
Copyright Apple Computers, Inc.1977-1987
All rights reserved
ROM version 01

 

ROM 00 (1986)
128 Ko de ROM pour la première version (pourvue des quelques Bugs).Apple proposa une correction de cette ROM gratuitement.
ROM 01 (Septembre 1987)
Meilleure gestion du contrôleur vidéo (VGC): disparition dur moirage et réajustement de la couleur grise qui apparaissait légèrement rosée.
Pour les possesseurs de cette ROM, quelques améliorations de la ROM 03 peuvent être chargées par soft grâce à GS/OS 5.0.2 ou supérieur (nécessite 1 Mo de RAM).
ROM 02
La ROM 02 n'existe pas. Apple nomma la nouvelle mise à jour ROM 03 car elle était la troisième depuis la ROM 00.
ROM 03 (Août 1989)
La ROM passe à 256 Ko.
Ajout des "Sticky keys" : gestion du mouvement de la souris par le pavé numérique (comme pour l'Atari ST).
Afin d'accélérer le temps de chargement du système logé sur le disque, certains éléments de ce dernier sont intégrés à la ROM.
Plus besoin d'allouer le Slot 7 et un des Slots 1&2 pour activer AppleTalk. Avec la ROM 03 le réseau est utilisable en ne bloquant qu'un seul Slot.
Meilleure gestion du son.
ROM 04 (Octobre 1991)
Dernière version de L'Apple IIGS, connue sous le nom de code:'Mark Twain'. Cet ordinateur était équipé de la ROM 04, d'un disque dur SCSI de 40 Mo intégré au châssis, d'un lecteur de disquette de 800 Ko, de 2 Mo de RAM soudés sur carte mère secondés par des supports SIMM, d'une entrée microphone, d'un affichage amélioré et de GS/OS 6 mais il ne fût jamais dévoilé au grand public car Apple décida de mettre fin à la commercialisation de la série Apple II. Quelques rares exemplaires furent produits malgré tout. Apple préféra choisir le Macintosh LC comme la solution d'entrée de gamme de ses ordinateurs.

Noms de code: Phoenix, Rambo, Gumby et Cortland

Caractéristiques techniques

Processeur Western Digital Center 65C816 16 bits à 2.8 Mhz / 1 Mhz en mode Apple II
Ram 256 Ko extensible à 8 Mo par carte sur slot propriétaire. Le 65C816 peut adresser jusqu'à 16 Mo
Rom 128 Ko (ROM 01)
256 Ko (ROM 03 en 1987) à 1 Mo
Vidéo Processeur VGC
Texte 80 colonnes
280 X 192 en 6 couleurs
140 X 192 en 16 couleurs
560 X 192 monochrome
320 X 200 16 couleurs parmi 4096
640 X 200 4 couleurs
Stockage 3"1/2 800 Ko
5"1/4 140 Ko (option)
Disque Dur SCSI (option)
Interfaces 7 slots d'extension
1 carte SCSI sur slot (option sur 1er modèles)
1 port ADB (norme Mac pour clavier/souris...)
1 port lecteur de disquette (IWM intégré)
2 ports série RS 232/422
1 support Joystick (interne)
1 port vidéo RVB (identique à celui de l'Apple ///)
OS/
Logiciels livrés
DOS
PRODOS et PRODOS 16
GS/OS (interface MAC-like) dernière Version 6 fût lancée à la fin de la commercialisation du IIGS
Basic AppleSoft
Capacité Sonore Chip Ensonic 16 voix simultanée en FM Mono
Clavier AZERTY 80 touches avec pavé numérique.(sauf peut-être sur certains premiers modèles)
la touche 'pomme pleine' est remplacée par la touche 'option'
Ecran Optionnel au début puis le très bon 12" RVB Apple
Périphériques
La plupart des périphériques Apple II sans les cartes déjà insérées dans le IIGS (carte 80 colonnes, contrôleur souris...)
Accélérateurs jusqu'à 18 Mhz
Scanners à main
Scanner ThunderScan (144 dpi, se montant sur une tête d'ImageWriter II)
Sortie / Prix 1986 / 10000FF
Fin Décembre 1992

Carte mère du IIGS 820-0167-B -1986

1 Port ADB 13
2 RCA Vidéo composite 14 ROM
3 Connecteur Moniteur RVB 15 CPU 65C816
4 Connecteur 19 broches pour lecteur externe 16 RAM de 64 Ko dédiée au synthétiseur processeur sonore
5 Port Joystick 17 RAM lente
6 Port RS422/ 232 Imprimante 18 Mega II
7 Port RS422/ 232 Modem 19 Contrôleur vidéo (VGC)
8 Jack 3,5 Son monophonique 20 IWM
9 Slots d'extensions 21 Connecteur d'alimentation
10 Connecteur Joystick interne 22 Connecteur d'accès au synthétiseur Ensoniq
11 Fast RAM 23 Connecteur Fan (ventilateur)
12 Connecteur d'extension RAM  

Détail des slots d'extensions:

1 Imprimante
2 Modem / AppleTalk
3 Réservé à l'émulation de la carte 80 colonnes
4 Au choix
5 Lecteur 3"1/2
6 Lecteur 5"1/4
7 Au choix

Le tableau ci-dessus présente les périphériques le plus souvent installés sur les slots d'extension ainsi que leur position généralement constatée. Quelques précisions toutefois:
-Vous pouvez affecter le slot 7 au support de réseau AppleTalk (ROM 00 et ROM 01); Pour cela, n'oubliez pas d'attribuer "Your card" au slot 1 ou 2.
-Le slot 3 est réservé pour la compatibilité avec les anciens systèmes: les logiciels Apple II recherchent la carte 80 colonnes sur ce slot et il est donc déconseillé de l'utiliser.
- Le slot "Memory Expansion" n'est destiné qu'a recevoir une carte d'extension mémoire telle que
l'Applied Engineering GS~RAM II par exemple.

Détail du connecteur d'alimentation

Détail du connecteur Ensoniq

Deux types possibles:
1 Masse
2
Masse
3 -12 v (0.25A)
4 -5 v (0.25A)
5 +12 v (2.5A)
6 +5 v (4A)
1 Masse
2 Masse
3 +5v (2.5A)
4 +12 v (1.25A)
5 -12v (0.25A)
6 - 5 v (0.25A)

1 Entrée de son pour digitalisation
2 Masse
3 Sortie
4 Bit d'adresse de voie 0
5 Bit d'adresse de voie 1
6 Strobe d'adressage (STR)
7 Bit d'adresse de voie 2

Détails du port 19 broches de l'Apple IIGS:
Broche n°1:en haut à droite du connecteur.

1 Masse 11 Phase de recherche 0
2 Masse 12 Phase de recherche 1
3 Masse 13 Phase de recherche 2
4 disquette 3"1/2 14 Phase de recherche 3
5 -12 v 15 Demande d'écriture
6 +5 v 16 Sélection de tête
7 +12 v 17 Activation de lecteur 2
8 +12 v 18 Lecture des données
9 Autorisation 2 19 Ecriture des données
10 Protection contre l'écriture    

 



Au démarrage du système:
- Si vous êtes possesseur d'une ROM 3, pressez les touches [Commande-Option-Contrôle-N] et vous pourrez entendre votre IIGS s'écrier: "Apple II".
- [Contrôle-Pomme-Esc] affiche le tableau de bord.
- [Contrôle-Option-Pomme- Reset] effectue un test de la carte mère.
- [Contrôle-Option-Pomme-N] affiche le nom des concepteurs du IIGS. Pour cela, Il faut d'abord démarrer l'ordinateur sans disquette ou disque de boot (le message "Check startup device!" doit apparaître à l'écran).
- [Contrôle-Option-Reset] affiche un menu permettant de changer la fréquence (50 ou 60hz) du système ou d'entrer dans le tableau de bord.
- Si vous disposez d'un disque dur, allumez-le toujours 15 secondes environ avant l'ordinateur; les disques durs de l'époque nécessitent un temps de mise en route avant d'être opérationnels
- Les configurations RAM reconnues parfaitement par MEMORY MANAGER sont : 256 Ko, 512 Ko, 1 Mo. Évitez la configuration 768 Ko.
- Le temps d'accès de la RAM est de 150 ns, respectez bien cette vitesse lors d'une extension de celle-ci.

Pour reconstituer des disquettes pour votre Apple IIGS :

Si les fichiers sont dans un format compacté (.bin ou autre) utilisez sur votre Mac préféré le logiciel de décompactage Stuffit Expander (freeware).
Quand vous avez votre disquette sous forme de fichier image: utiliser le logiciel Mac 'Disk Copy' (c'est aussi un freeware). Dans les menus de ce dernier, vous avez l'outil permettant de charger l'image et de reconstruire la disquette.
Vous pouvez télécharger
DiskCopy 4.2

La version 6.0 (qui n'existe qu'en langue US) de GS/OS est la plus aboutie de toutes les versions. Elle offre d'énormes avantages par rapport à la 5.0. Par respect pour tous les passionnés de l'Apple II, Apple finalisa le développement de GS/OS v6.0 qu'elle avait commencé bien avant sa décision d'arrêter la production de son IIGS .(Merci Apple!)"

Informations Diverses

Un programme Apple // en 5"1/4 dans est recopié sur une disquette de 3"1/2. A l'exécution à partir de la disquette de 3"1/2, il affiche MUST BOOT SLOT 6 !

Chaque programme étant conçu différemment, il n'y a pas de solution toute faite à votre problème...
Peut-être ce logiciel est-il doté d'une protection anti-copie ?
Peut-être faut-il changer certains paramètres dans un des fichiers de la disquette pour forcer le programme à fonctionner ailleurs que sur le Slot 6 ?

Quels composants faut-il pour remplir une carte d'extension mémoire d'Apple IIGS ?

Il a existé un grand nombre de carte d'extension RAM IIGS, conçues par diverses sociétés. Elles n'utilisent pas forcément les mêmes composants RAM.
 


Première acquisition: Mars 1995
Généreux donateur: Récupéré par Franx après une longue traque, Guillaume Laurent pour le modèle Transwarp


Droits réservés © 2002 - SILICIUM