A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Ici, on fait dans le petit, le LCD qui déchire sa race, on y cause même calculatrices quand on est en manque !

Modérateur : Politburo

Répondre
Tipoucet
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 3412
Inscription : 10 janv. 2009 14:47

A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par Tipoucet » 06 févr. 2011 12:08

Non, les dinosaures n'ont pas complètement disparu, les paléontologues affirment que les oiseaux d'aujourdhui en sont les descendants directs ...
Non, les calculatrices n'ont pas disparu, malgré la raréfaction de leur utilité au fil du temps, elles survivent (et prospèrent) dans les rayons scolaires des grandes surfaces ...

Ainsi vont les choses, mis à part les machines "business" (financières, commerciales, convertisseurs €), les calculatrices de poche, apparues en 1970, ont connu des évolutions, des mutations, des crises, et se sont réfugiées depuis quelques années (décennies ?) dans un secteur confortable et lucratif, l'école, et pour tout dire ... les maths.

Elles ont dû évoluer, intégrer des dispositifs scolaires de plus en plus sophistiqués. Les calculatrices de 2010 ne se limitent plus aux opérations arithmétiques, elles sont des plate-formes mathématiques assumées (Nspire, Machines CAS ...). Les programmes scolaires ont dû aussi évoluer et intégrer l'usage de la calculatrice.

Mais les calculatrices sont-elles réellement utiles aux étudiants, aux lycéens, aux collégiens, à moins que leur présence ne soit que le résultat d'un lobbying puissant des grandes marques dominantes ...

Ça démarre plutôt bien mon sujet, non ? Malheureusement je n'ai ni les prétentions, ni les compétences d'aller beaucoup plus loin dans cette analyse.

Je remarque juste que :

-Les calculatrices, dont la spécialité est la manipulation des nombres, se sont rapprochées (coupablement ou naturellement ?) du monde scolaire au point d'être devenues un accessoire incontournable du panier de la ménagère, en période de rentrée scolaire.

- Les traducteurs existent depuis belle-lurette. Pourquoi n'ont-ils pas dérivé eux aussi vers le panier scolaire ? Ils pourraient, au prix de quelques évolutions, avoir l'ambition de contribuer à l'enseignement des langues vivantes (didacticiels de grammaire, niveaux de vocalubaire adaptés aux différentes classe, textes d'auteurs ...) Hop, un truc de plus à acheter en septembre ...

- Les traducteurs pourraient aussi dériver vers l'enseignement de la géographie (Cartes en couleurs, cartes géopolitiques de toutes sortes, bases de données ... Et hop, encore un truc indispensable pour le collégien.

- Certains petits appareils proposent de nous aider à remplir des grilles de mot-croisés. Et hop, encore un auxiliaire d'apprentisage scolaire : En ajoutant des didacticiels d'orthographe, de grammaire, d'analyse de textes d'auteurs, on obtiendrait pour le Français ce que les calculatrices prétendent apporter à l'apprentissage des maths ...

en conclusion : pourquoi ce mariage exclusif entre Maths/Calculatrice et rien pour les autres matières ? La calculatrice est elle un support à ce point providentiel pour l'apprentissage des maths ?

J'imagine sans peine que si les supports electroniques que j'imagine plus haut étaient proposés, ils deviendraient aussi "indispensables" pour les élèves (et les grandes surfaces).

Et pourquoi pas le combiné, de la taille d'un lecteur DVD portatif, intégrant tous les modules d'assitance à l'étudiant pour la plupart des matières ?pourquoi cela n'existe-t-il pas déjà ? ça ferait un malheur non ? Pourquoi cette singularité calculatrice scolaire/maths ?

Qu'en pensez-vous ?

Bon wik à tous :wink:
Dominique

Avatar de l’utilisateur
freddo
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 780
Inscription : 28 juin 2007 22:32
Localisation : Dijon, Bourgogne

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par freddo » 06 févr. 2011 20:18

cela est une bonne question, sachant qu'en mathématiques dès la 5è/4è les résultats ne comptent plus, seul l'application de la résolution compte et bien plus tard c'est démonstration et équation à x, y et z inconnues
le seul endroit ou je vois un usage de la calculatrice reste les branches scientifiques et techniques avec les TP à rendre, les calculs en atelier électro et mécanique, dessin et construction.... etc
enfin je crois, c'est tellement loin et l'école évolue tellement, enfin je crois ;)

Avatar de l’utilisateur
C.Ret
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 2024
Inscription : 31 mai 2008 23:43
Localisation : N 49°22 E 6°10

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par C.Ret » 06 févr. 2011 22:09

Oui, je suis d'accord mon ainé est en 5ième, et sa calculatrice ne sert que très rarement, car l'accent de son enseignement est réellement centré sur le raisonnement, la méthode pour parvenir au résultat, le résultat en lui-même ne compte plus (ou presque).

Sans compter que les applications numériques sont élémentaires et les opérations peuvent se faire sans mal de tête (ou sur un bout de papier brouillon). Pour le moment, rien ne justifie les fonctions et l'affichage très pédagogique de sa TI Collège+


Il est peut-être trop tôt, je me souvient avoir surtout utilisé mes calculatrices (programmables) à partir du Lycée. Mais très peu en mathématiques. Elles servaient surtout en Biologie, Chimie et Physique quand il fallait appliquer les lois et relations pour réaliser les calculs avec les résultats des pesées, des mesures ou les autes grandeurs mesurées quelques minutes avant au cours des Travaux Pratiques.

La programmation, les statistiques etc, ne m'ont réellement servi qu'à partir des études supérieures, quand il a fallu appliquer et résoudre des problèmes de combinatoires, de statistiques descriptives et discriminantes, d'analyse factorielle et toute une panoplie d'applications numériques et chimiométriques.

A l'époque, une bonne calculatrice sceintifique programmable bien maitrisée était un atout sérieux pour résoudre certains problèmes et obtenir estimations, résultats ou vérifier la cohérance d'un raisonnement ou de l'interprétations faite. L'accé à un ordinateur était plus rare et plus difficile qu'aujourd'hui. Et ne pouvoir effectuer les "calculs" ou trouver les valeur numériques était assez frustrant, la "calculatrice" permettait d'aller plus loin, d'approfondir et surtout de ne pas se limiter à juste explorer le problème, elle permettait de proposer des valeurs ou des grandeurs que l'on pouvait confronter avec les résultats expérimentaux.

J'imagine que lorsque mes enfants auront atteint ce niveau, si par malheur, ils décidaient de faire des études vers ces domaines, tout se fera sur leur eeePC directement et que contrairement à moi, il ne rédigeront plus de rapports d'expérience ou de synthèse manuscrits.
Tout sera fait sur leur portable, collecte des mesures (par BlueTooth), base de données par Internet, ... De mon temps, on fesait une photo-copie des tableux de valeurs issus des 'HandBooks' de chimie et Physique. Aujourd'hui, c'est directement par connection aux bases 'on-line' de Chemical's Abstrat.

Conclusion, la question posée par Tipoucet est fondée, pourquoi trouve-t-on dans la liste des équipements scolaires l'incontournable "Calculette" alors qu'elles ne servent plus, tout le monde travaille maintenant dans le tertiaire sur un ordinateur !

N'est-ce pas simplement parceque au sein de l'Education Nationale, les décideurs actuels sont nos semblables et qu'ils se souviennent de l'avantage qu'offraient les "calculettes" à ceux qui étaient motivé pour les utiliser. Et que l'on pense encore naïvement que cela aidera les élèves à s'épanouir et se débrouiller par eux-mêmes.

Peut-être est-ce aussi en partie parceque demander à chaque parent d'acheter une 'calculette', est plus facile et moins cher que d'équiper chaque collège et lycée de façon à ce que chaque élève ait son propre ordinateur. C'est pourtant ce qui serait le plus juste et le plus équitable.
Chaque semaine, mon fil a dans ses devoirs de maison une ou deux recherches à faire sur Internet ou un document à composer sur ordinateur, parcourir le Géoportail ou Google Earth.
Ce Week-End, la leçon de mon plus jeune (au CE2) consistait à savoir comment obtenir les majuscules, les chiffres et utiliser la touche ALT-GR sur le clavier AZERTY français.

Ce n'est pas juste, comment font ceux qui n'ont pas d'ordinateur récent ou de connection Internet efficace ?

Contrairement à ce que veut faire croire le marketing de TI ou Casio, avoir une bonne "calculette" ne favorise plus l'élève actuel autant ou aussi efficacement que d'avoir chez soi un équipement informatique décent et un bon accès à Internet.
Et cela dès la 5ième.
SHARP PC-1211 + CE-121 + CE-122. | VIC 20 Commodore 128D + Printer P-803+ sd2iec. | TI-57 LCD | TI-74 BasiCalc | TI-92 II | HP-28S + HP82240A | HP-41C + (2 memory + stat + IR) modules. | HP Prime Wireless Graphing Calculator |HP-15C | CASIO fx-602p + FA-1. .Sommaire des M.P.O.. . Sommaire du P.C.T.M. .

Gilles59
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1290
Inscription : 27 oct. 2010 20:46

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par Gilles59 » 06 févr. 2011 23:04

Moi, çà m'épate toujours que le "résultat final importe peu" et "c'est le raisonnement qui compte". Heureusement que ponts et tunnels ne sont pas construits comme cela !

La rigueur du calcul me semble tout aussi importante que la clarté du raisonnement. Certes le raisonnement précède le calcul mais un bon raisonnement avec une erreur de calcul ne vaut rien dans la "vraie" vie. A la limite, mieux vaut un résultat de bon sens avec raisonnement 'simplifié' qui donne un bon ordre de grandeur plutôt qu'un raisonnement pointilleux avec une erreur grossière qui donne un résultat ridicule que l'élève ne perçoit pas.

C'est dommage que cette rigueur du calcul disparaisse.
Casio FX-502P /602P / 603P / FX180P+ / FX4000P / TI57 / TI66 / TI74 Basicalc / TI95 Procalc / HP12C / HP15C LE / DM41L / HP 30B / HP39GII / HP 48SX USA / 49G / 49G+ / 50G / 50G NewRPL / HP Prime / Oric 1 / Amstrad CPC 6128+

Avatar de l’utilisateur
kuk
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1289
Inscription : 16 janv. 2004 00:38

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par kuk » 07 févr. 2011 00:18

J'ai garder ma TI 60 du collège a ben maintenant :D, c'est aussi a chacun de voir ce qui lui est vraiment utile
LE site français de la Neo Geo CD :D
http://neogeocdworld.info/

Avatar de l’utilisateur
Ythunder
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 4162
Inscription : 09 août 2008 17:46
Localisation : 03

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par Ythunder » 07 févr. 2011 00:46

En prévision de ma vie d'adulte, je n'ai utilisé que le +, -, /, *
et les racines carré, parce qu'on m'y a obligé.

Le reste : jamais touché, et je ne regrette rien.

Question de philosophie.
Je suis CHARLIE
Tell me boy, do you have a room, in your heart, for the Computer boom...

Avatar de l’utilisateur
Marge
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 4685
Inscription : 01 oct. 2008 14:39
Localisation : En bas, tout au fond à gauche.

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par Marge » 07 févr. 2011 01:26

Je suis assez d'accord avec C.ret. J'ajouterai cependant que l'informatique, pour des recteurs d'académies, s'applique en premier lieu aux mathématiques.

Il y a certainement AUSSI de bonnes raisons pour cela : si on laisse l'ordinateur faire des phrases de français, il n'y a aucune raison que l'élève ou l'étudiant les apprenne, puisque le travail est fait. C'est finalement la même chose pour le lexique : je ne retiendrai rien du portugais si je n'en ai pas l'usage, l'utilité, le besoin. Et si l'on confie ça à une machine, je n'aurai aucune de ces nécessités. On peut poursuivre le raisonnement pour la géographie, etc.

L'apprentissage naît de la nécessité : je le vérifie tous les jours en inventant des exercices où un besoin plutôt ludique voit le jour. Et c'est cette fiction que l'on donne en pâture aux apprenants, avec plus ou moins de bonheur.

Avatar de l’utilisateur
kweeky
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1613
Inscription : 05 oct. 2007 19:46
Localisation : Pas très loin de Bordeaux

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par kweeky » 07 févr. 2011 10:57

Ythunder a écrit :En prévision de ma vie d'adulte, je n'ai utilisé que le +, -, /, *
et les racines carré, parce qu'on m'y a obligé.

Le reste : jamais touché, et je ne regrette rien.

Question de philosophie.
Salut

Ce n'est pas qu'une question de philosophie, c'est aussi une question d'utilité. Certaines tâches ne peuvent pas être accomplies sans les mathématiques, indépendamment du fait que l'on aime ou non les maths. Lors de mes études en maths sup et maths spé, je cotoyais des gens qui s'épanouissaient vraiment dans ce milieu et d'autres qui n'aimaient vraiment pas les maths mais qui savaient être obligés de les maitriser pour la suite. (Je me situais à un point entre les deux ! ^^).

Pour ce qui est de l'importance des résultats, je rejoins Gilles : certes le raisonnement est très important, car sans raisonnement, pas de résultat correct, mais pour transposer un résultat "dans la vraie vie", il faut des nombres.

En tant qu'enseignant (physique), j'ai remarqué plusieurs choses quant à l'utilisation de la calculatrice par les étudiants :

* beaucoup ne savent tout simplement pas utiliser la calculatrice, et ce malgré plusieurs modules de formation. L'exemple le plus flagrant qui me vient à l'esprit est la non-utilisation quasi systématique de la touche "*10^x" ou "EE" pour utiliser la notation scientifique. Les élèves privilégient la notation [x] [1] [0] [^] en "toutes lettres", si j'ose dire. En soit, ce ne serait pas génant s'ils pensaient à mettre les parenthèses correspondantes, ce qu'ils oublient, bien évidemment. Et ils se retrouvent donc avec des résultats fantaisistes.

* une fois le pli pris, les élèves, même jeunes (pardons, djeunz !) souffrent d'une psycho-rigidité face à laquelle celle des adultes n'a pas à rougir. On a beau leur expliquer que telle méthode est dangereuse car pouvant parvenir à des résultats faux, ils n'en changeront pas (en justifiant leur choix quels que soient les arguments apportés par l'enseignant, la justification systématique étant aussi une constante, très énervante je dois dire).

* ils ne lisent jamais le foutu manuel.

* ils ne vérifient quasiment jamais la plausibilité d'un résultat après calcul. Bon d'accord, ce dernier point n'est pas directement relié à la calculatrice, mais il est amplifié par cet outil. En effet, le résultat de la caltos (ou de l'ordi en TP) est parole d'évangile. Si la calculatrice le dit, c'est forcément vrai. Certes, la calculatrice ne se trompe jamais, mais elle fait ce qu'on lui dit de faire, rien de plus : garbage in, garbage out ! Et c'est comme ça qu'on se retrouve avec des tensions électriques de 4,25.10^12 V dans un circuit, ou des avions volant à 4.10^9 m/s, le fait que cette dernière vitesse soit supérieure à celle de la lumière n'étant pas pour le moins dérangeant.

C'est pourquoi j'essaie de temps en temps de donner des sujets "sans calculatrice". Généralement, c'est très déroutant, mais souvent ça permet à certains de s'apercevoir que certains calculs simples peuvent être faits sans assistant électronique. Et que finalement, même pour les calculs plus complexes, il est possible d'avoir une valeur approchée "à la main", valeur utile pour juger de la plausibilité du nombre donné par la calculette.

Finalement, en physique en tout cas, la calculatrice est juste un outil, notamment comme il a déjà été dit en travaux pratiques, peu encombrant, et qui peut rendre de grands services. Les étudiants sont souvent surpris par le fait qu'ils puissent faire dessus des régressions linéaires, ou des résolutions d'équa diffs approchées (méthode d'Euler ou autres), sans avoir à sortir un PC et une usine à gaz comme Excel.

Mais effectivement, cela ne reste qu'un outil.

@+

Avatar de l’utilisateur
gege
Fonctionne à 14400 bauds
Fonctionne à 14400 bauds
Messages : 6577
Inscription : 31 janv. 2008 15:24
Localisation : Banlieue Paârisienne
Contact :

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par gege » 08 févr. 2011 02:52

Gilles59 a écrit :Moi, çà m'épate toujours que le "résultat final importe peu" et "c'est le raisonnement qui compte". Heureusement que ponts et tunnels ne sont pas construits comme cela !

La rigueur du calcul me semble tout aussi importante que la clarté du raisonnement. Certes le raisonnement précède le calcul mais un bon raisonnement avec une erreur de calcul ne vaut rien dans la "vraie" vie. A la limite, mieux vaut un résultat de bon sens avec raisonnement 'simplifié' qui donne un bon ordre de grandeur plutôt qu'un raisonnement pointilleux avec une erreur grossière qui donne un résultat ridicule que l'élève ne perçoit pas.

C'est dommage que cette rigueur du calcul disparaisse.
Pas d'accord, les ponts et tunnels ne "fonctionnent" que parce que les formules ont été bien calculées. Appliquer avec talent une formule fausse = boum.
Pour gagner le marathon le plus important est-ce le sprint final ?! A mon avis il faut courir dans la bonne direction.
Donc je préfère emprunter des ouvrages d'art issus de cerveaux pointilleux sur le raisonnement !!
C.Ret a écrit :tout se fera sur leur eeePC directement et que contrairement à moi, il ne rédigeront plus de rapports d'expérience ou de synthèse manuscrits.
Marrant, on vivra un jour dans un monde où il n'y a jamais de coupure d'électricité, les machines ne tomberont jamais en panne, et d'ailleurs on les aura toujours sur soi (même en vacances au bord de la mer), et elles seront toutes compatibles entre elles, Internet sera dispo partout... En attendant j'ai appris à écrire correctement et rapidement, et ou que je me trouve je peux prendre des notes, dessiner, calculer, et échanger des informations avec n'importe qui. On se prépare une belle génération de consommateurs dépendants et asservis. On voit déjà pas mal de robots, les yeux dans le vague dans les trains, qui consomment leur musique. Un jour la plupart des gens ne sauront plus tenir un crayon. J'ai peur (pour eux).

A+
G.E.

Avatar de l’utilisateur
jvernet
Fonctionne à 14400 bauds
Fonctionne à 14400 bauds
Messages : 7769
Inscription : 24 mai 2002 09:57
Localisation : France 69
Contact :

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par jvernet » 08 févr. 2011 15:30

Même à mon époque (Bac en 89, passé avec une Casio fx-7500g et un Sharp PC-1247), la calculatrice n'était déjà plus très utile en 1ere S/ TC. A la rigueur pour visualiser rapidement une courbe résultat de transformations, dérivées/intégrales, etc, pour voir si c’était plausible. Ou des limites de séries (le SHARP PC-1247 m'a beaucoup servi pour ça). Jamais utilisé les fonctions statistiques (pas lu le manuel...), ou même la programmation de la Casio.
Et pour stocker des pompes.

Le fait est que "l'ordre de grandeur" est un truc que mes condisciples de TC n'avaient pas. Effectivement, avoir des avions qui volent plus vite que la vitesse de la lumière ne les gênaient pas, ou, comme au bac, des ressorts d'horloge à 10^54Khz (un des sujets de physique)... Ou des mètres.carottes, des Kg.hertz ou toute sorte de mesure fantaisiste. Et ça, tu le chope pas dans une calculatrice.
C'est loin, tout ça....


Mon fils est en sixième, il n'a pas encore utilisé sa vénérable Casio FX-82p héritée de sa mère. Tous ses petits camarades sont equipés avec la dernière casio collège kivabien ;)
"l'ordinateur et l'homme sont les deux opposés les plus intégraux qui existent. L'homme est lent, peu rigoureux et très intuitif. L'ordinateur est super rapide, très rigoureux et complètement con."

Gilles59
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1290
Inscription : 27 oct. 2010 20:46

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par Gilles59 » 08 févr. 2011 22:29

gege a écrit :
Gilles59 a écrit :Moi, çà m'épate toujours que le "résultat final importe peu" et "c'est le raisonnement qui compte". Heureusement que ponts et tunnels ne sont pas construits comme cela !

La rigueur du calcul me semble tout aussi importante que la clarté du raisonnement. Certes le raisonnement précède le calcul mais un bon raisonnement avec une erreur de calcul ne vaut rien dans la "vraie" vie. A la limite, mieux vaut un résultat de bon sens avec raisonnement 'simplifié' qui donne un bon ordre de grandeur plutôt qu'un raisonnement pointilleux avec une erreur grossière qui donne un résultat ridicule que l'élève ne perçoit pas.

C'est dommage que cette rigueur du calcul disparaisse.
Pas d'accord, les ponts et tunnels ne "fonctionnent" que parce que les formules ont été bien calculées. Appliquer avec talent une formule fausse = boum.
Pour gagner le marathon le plus important est-ce le sprint final ?! A mon avis il faut courir dans la bonne direction.
Donc je préfère emprunter des ouvrages d'art issus de cerveaux pointilleux sur le raisonnement !!

A+
G.E.
Gegé, Je ne pense pas dire le contraire ...

Appliquer avec talent une formule fausse = boum.

Mais ...

Appliquer avec erreur une formule bonne = boum aussi

Voir l'exemple du Mars Climate orbitor de la NASA... Théorie parfaite mais erreur de calcul de conversion unités SI et unité US = boom... ! Des millons de $ en fumée
Casio FX-502P /602P / 603P / FX180P+ / FX4000P / TI57 / TI66 / TI74 Basicalc / TI95 Procalc / HP12C / HP15C LE / DM41L / HP 30B / HP39GII / HP 48SX USA / 49G / 49G+ / 50G / 50G NewRPL / HP Prime / Oric 1 / Amstrad CPC 6128+

Avatar de l’utilisateur
gege
Fonctionne à 14400 bauds
Fonctionne à 14400 bauds
Messages : 6577
Inscription : 31 janv. 2008 15:24
Localisation : Banlieue Paârisienne
Contact :

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par gege » 09 févr. 2011 01:34

Bien d'accord, mais c'était sur l'importance relative de l'un et l'autre que je voulais insister.
A mon avis en période d'apprentissage il vaut mieux insister sur ce qui est difficile et long, et ne peut être acquis plus tard que difficilement. La théorie en gros.
Cependant passer à l'application numérique est effectivement essentiel et il faut l'apprendre aussi.
G.E.

Avatar de l’utilisateur
charognard
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 4410
Inscription : 06 juin 2007 19:28
Localisation : Indre et loire
Contact :

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par charognard » 09 févr. 2011 11:12

Un avion au dessus de C !
et pourquoi pas ! ma fille en 3eme aurait pu donner un résultat comme cela.
Il faut dire que l'enseignement est bardé d'exercices à la cons pas forcement réalistes.
Le gros problème étant, l'enseignement des outils (fonction, dérivée, intégrales, équa dif...) juste parce que c'est au programme.
Bilan comment des éléves du collèges, qui pour la plupart d'entre eux ont déjà un problème pour passer correctement le balai dans une pièce, pourraient t'ils faire la relation entre le problème posé et un quelconque rapport avec la réalité ?

l'enseignement des matières scientifiques ne devrait t'il pas passer, avant t'étudier l'outil, de voir la problématique ?

c'est bien de parler pendant 1 heure des marteaux, des tailles des marteaux, des matèriaux des marteaux.... mais ne vaudrait t'il pas mieux de faire essayer à l'élève l'enfoncement du clou à la main pour qu'il voit bien le perimètre d'utilisation de l'outil ?
Dernière édition par charognard le 09 févr. 2011 22:32, édité 1 fois.

pascal_meheut
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 307
Inscription : 25 sept. 2008 06:40

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par pascal_meheut » 09 févr. 2011 11:38

Ca me rappelle une histoire quand je "collais" en informatique dans une prépa parisienne. J'expliquais que la limite de leur calculatrices, 9.999999999E99 ne correspondait à aucun chiffre physique, que c'était plus que l'age de l'univers en nanosecondes ou que sa taille en angstroms.

Et là, une élève me demande "Comment on calcule l'age et la taille de l'univers ?".
Je leur ai raconté Hubble, le décalage vers le rouge, le Big Bang et tout et ils étaient scotchés. Très bon souvenir.

Mais effectivement, le programme leur apprenait l'équation de Schrodinger sous sa forme mathématique et plein de choses comme ca en mettant un point d'honneur à ne jamais faire le lien avec le concret et encore moins avec l'histoire des sciences et des idées qui permettent pourtant de mieux comprendre.

C'est comme ca : on est dans une logique de sélection, pas d'enseignement et balancer des trucs abstraits sans expliquer permet de choisir ceux qui appliquent les règles très efficacement sans regarder plus loin.
Pas mal de HP de la 55 à la 48, 97.... Casio 702p, 890P, AI-1000 et PB-2000C, WP34s dont j'écris les émulateurs et la version iOS
Je cherche les modules Pascal et Prolog pour la PB-2000C

Avatar de l’utilisateur
pir2
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 4303
Inscription : 31 oct. 2006 16:08
Localisation : 67310 Westhoffen
Contact :

Re: A quoi servent les calculatrices à l'école ?

Message par pir2 » 09 févr. 2011 13:05

Quand j'étais en terminale, les profs de Maths, de Physique et de Philo organisaient des confs en commun, pour faire le lien entre ces différents enseignements.
Mais manque de bol, un nouveau venu (le prof de philo) n'a pas joué le jeu :(

J'aurai au moins vu Hubert Reeves nous expliquer l'univers :)
Image
Image

Répondre

Revenir vers « Tous les Pockets »