Un petit BASIC qui fait rêver ?

Tout sur les ordinateurs, liens, infos...Avec un thread par machine. Si la machine n'y est pas , créez le premier post la concernant dans ce forum

Modérateur : Politburo

destroyedlolo
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1515
Inscription : 03 mai 2003 02:24
Localisation : Nonglard (Annecy)
Contact :

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par destroyedlolo » 26 sept. 2016 10:23

dfeugey a écrit :
et qui clament partout sans évidement aucune preuve que tous les SBC violent leur soit-disant IP
Source ? La seule fois où j'ai entendu parler de cela, c'était avec le clone de Pi 1 d'HardKernel.
Il y a eu des commentaires de ce genre sur chacune des vidéos de présentation des *PI que ce soit le BananaPI, l'OrangePI, les cubies* et j'en passe et des meilleurs.
Idem sur un forum de hacking hard ou un gars à dit avoir développé un truc a base de BananaPI : commentaire de qq'un se présentant de la fondation "on ne peut laisser passer la pub (qu'il n'y avait d'ailleurs pas) pour un produit qui viole nos IP, merci de supprimer". Ca n'a pas été fait.

Enfin, et là j'ai été impacté directement : j'ai fait un outils dont le but est simplement de faire clignoter les LED des GPIOs et/ou Ethernet en fonction de la charge CPU et de l'activité disque que j'ai eu le malheur d'appeler BananaLEDd.
Il était à l'origine sur Sourceforge et a été banni ... sans aucune justification : après avoir (longuement) bataillé pour savoir le pourquoi, la réponse a été "pour cause de violation de copyright" ... Sauf qu'en l’occurrence, il y a bien une partie de code qui vient d'ailleurs, mais la source est OpenSource et dument mentionnée. Le reste est du 100% moi. Donc, ca ne tient pas.
Pas de détails supplémentaire de SF, mais un gars m'a dit qu'il avait eu le même pb sur un truc qu'il avait fait pour un autre SBC.
Depuis, je laisse vivre l'existant mais mes nouveaux projets ne vont plus sur SF (si modération il y a, les raisons doivent etre indiquées ainsi qu'une possibilité de se justifier, ce qui est fait sur GitHub ... SF ne le fait pas : bye bye).
dfeugey a écrit :Au demeurant, les clones sont effectivement nombreux et violent bien l'IP de la Fondation (qui tarde à libérer les plans du Pi).
Je ne l'ai pas vue pour autant faire des procès aux cloneurs.
On attend toujours de voir quelles IP ?
LeMaker a eu un support pathétique pour le bPI, ils ont au moins fourni les plants : il n'y a strictement rien en commun entre un rPI et un bPI si ce n'est le connecteur 26p.
C'est quoi alors, d'avoir mis une sortie composite ???

Pour le reste, je n'ai jamais critiqué RiscOS, j'ai simplement dit qu'il était abusif de dire que Linux en mode graphique était inutilisable sur *PI. :D
Amiga, UNIX
Sharp, NetBSD http://destroyedlolo.info/
Apache, PHP 100 % dictionnary free
Vacances, Voyages 1 mispelling by word

dfeugey
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 17
Inscription : 24 sept. 2016 15:31

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par dfeugey » 26 sept. 2016 14:52

Il était à l'origine sur Sourceforge et a été banni ... sans aucune justification : après avoir (longuement) bataillé pour savoir le pourquoi, la réponse a été "pour cause de violation de copyright" ... Sauf qu'en l’occurrence, il y a bien une partie de code qui vient d'ailleurs, mais la source est OpenSource et dument mentionnée. Le reste est du 100% moi. Donc, ca ne tient pas.
Copyright sur le nom. C'est permis.
Exemple, Debian n'a pas le droit d'appeler son portage de Firefox, Firefox (je schématise, mais cela donne une idée).
On attend toujours de voir quelles IP ?
LeMaker a eu un support pathétique pour le bPI, ils ont au moins fourni les plants : il n'y a strictement rien en commun entre un rPI et un bPI si ce n'est le connecteur 26p.
Techniquement, le connecteur. Commercialement, le principe du format et du prix, la réutilisation des ressources logicielles, la mise en avant du fait que c'est une alternative au Pi. Le plan de la carte mère n'est pas la seule IP. Le principe et son application, c'est aussi de la propriété intellectuelle (OK, plus outre-Atlantique qu'ici).

Légalement, la Fondation pourrait se plaindre que les autres concepteurs de SBC low cost mangent à son râtelier.
Je dis bien pourrait. Car comme IBM, ils en sont conscients, mais restent bienveillants.
Pour le reste, je n'ai jamais critiqué RiscOS
Je n'ai jamais dit ça. Je ne me permettrai pas. Pas mon style.

Je signalais juste que "Oui, RiscOS est un choix plus cohérent pour le Raspberry Pi que Linux" était plus juste que cela ne le semblait à priori. Plus que des choix économiques, le Raspberry Pi première version avait clairement comme objectif, au travers d'un marché de masse Linux, de proposer RISC OS en low cost aux utilisateurs RISC OS. Le fait que l'OS ait été porté sans la communauté officielle en est un signe évident. La Fondation a fourni deux OS avec le Pi : Raspbian et RISC OS. Seul l'un des deux est signé de la Fondation toutefois :)

Il est à noter que la RC14 actuelle de RISC OS pour le Pi n'est toujours pas un produit ROOL, mais une offre créée par des tiers dont nous ne connaissons pas le nom (officiellement) et qui publient leurs travaux sur le site de la Fondation Raspberry Pi et non sur le site officiel de RISC OS 5. C'est un phénomène assez étonnant. Cela mène aussi à des trucs bizarres. Sur le Pi3, RISC OS peut marcher, mais nos illustres inconnus s'en foutent. ROOL propose un kernel compatible, mais ne peut proposer une RC15. Ils n'ont visiblement pas la main sur cette partie. Bref, il faut bricoler sa propre version et tapant dans les deux sources.

Ce qui est sur, c'est que même si tous les britanniques se foutent de RISC OS, son développement intéresse beaucoup de gens, même dans les hautes sphères d'ARM. Je ne peux citer mes sources, mais elles sont directes (off de certaines de mes interviews :) ). RISC OS c'est un peu le secret honteux / caché / de jeunesse des ingés ARM britanniques.
https://www.riscos.fr - RISC OS FR : Tout RISC OS, en français
https://www.bbcbasic.fr - BBC BASIC FR : La programmation BBC Basic

dfeugey
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 17
Inscription : 24 sept. 2016 15:31

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par dfeugey » 26 sept. 2016 15:00

Perso je bénis la Fondation Raspberry Pi pour tout ça. Et je plains les possesseurs d'Amiga qui doivent dépenser des fortunes pour avoir du hard correct (et encore plus les TOSiens, qui doivent des dépenser des fortunes pour du matériel dépassé, soyons francs). J'en suis sincèrement désolé... mais aussi heureux d'être dans le camp RISC OS :)

Pour revenir au sujet, le cas BBC Basic est plus épineux. Cela reste un Basic complexe et - à mon sens - foireux. Toutefois, à force de persévérance, il marque des points... faute de concurrence. Bon, OK, y a aussi nos français de PureBasic une belle scène GFA et l'excellent QB64. Mais bon, la scène se réduit, ce qui permet au BBC Basic de marquer des points, car il tape large.

J'ai opté pour... à cause de RISC OS. Et je souffre :) La capacité à booter directement dessus, tout en ayant accès à l'API hallucinante de RISC OS est un plus. Toutefois, la folie latente des auteurs côté PC est un frein réel. Mais j'ai le bonheur de pouvoir faire des softs qui visent les deux, OS sans trop d'efforts.

Correction : avec beaucoup d'efforts, mais pas mal de fun aussi.
https://www.riscos.fr - RISC OS FR : Tout RISC OS, en français
https://www.bbcbasic.fr - BBC BASIC FR : La programmation BBC Basic

destroyedlolo
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1515
Inscription : 03 mai 2003 02:24
Localisation : Nonglard (Annecy)
Contact :

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par destroyedlolo » 26 sept. 2016 17:37

Salut,
dfeugey a écrit :
Il était à l'origine sur Sourceforge et a été banni ... sans aucune justification : après avoir (longuement) bataillé pour savoir le pourquoi, la réponse a été "pour cause de violation de copyright" ... Sauf qu'en l’occurrence, il y a bien une partie de code qui vient d'ailleurs, mais la source est OpenSource et dument mentionnée. Le reste est du 100% moi. Donc, ca ne tient pas.
Copyright sur le nom. C'est permis.
Ben évidement, j'ai chercher avant de sortir le nom ... sans rien trouver (il semblerait qu'il y ait une boite qui fasse des pompes avec ce nom ... mais Google n'a pas été mon amis sur le coup). Mais comme SF ont viré mon projet sans justification, on ne saura jamais.
dfeugey a écrit :Exemple, Debian n'a pas le droit d'appeler son portage de Firefox, Firefox (je schématise, mais cela donne une idée).
Heu, non : c'est un problème de licence et non d'IP. Tu n'as le droit d'appeler ton navigateur Firefox que s'il reprend les options définies par Mozilla. J'ai par exemple le cas sous Gentoo (ou tout se compile) :
  • Avec les options par défaut, tu peux garder le nom et diffuser le binaire
  • en mes modifiants (par exemple en mettant des options d'optimisation, ou en mettant des librairies externes plutôt qu'internes), t'as un warning qui indique que tu ne peux le redistribuer sous le nom officiel.
dfeugey a écrit :Techniquement, le connecteur, le principe du format
Pour ca, il aurait fallu qu'ils les déposent ...
dfeugey a écrit :la réutilisation des ressources logicielles,
???? lesquels : y'a strictement rien qui vient du rPI. Ceux qui aurait pu gueuler, la communauté SunXI car les OS livrés par LeMaker ou les autres zozo sont en effet qu'un pompage complet de ce qu'a fait la communauté SunXI ... en moins bien.
(mais je n'utilise pas, j'ai fais mon OS maison avec le kernel de SunXI et un Gentoo classique).
dfeugey a écrit :la mise en avant du fait que c'est une alternative au Pi.
C'est parfaitement autorisé.
Par contre, le faite de dire que c'est un clone du rasberry PI, ca c'est répréhensible ... et en plus faux et trompeur (Raspbian en tant qu'OS fonctionne dessus un bPI, mais le bootloader est différent ainsi que beaucoup des drivers kernel spécifiques ... en commençant par ceux fournissant l'accélération graphique : donc ce n'est pas un clone car pas remplacable a 100% tant techniquement que fonctionnellement).
dfeugey a écrit :Légalement, la Fondation pourrait se plaindre que les autres concepteurs de SBC low cost mangent à son râtelier.
Sauf qu'ils ne sont ni inventeur du concepts du SBC, ni des procs ARM, ni de l'utilisation de GPIO.
La seule chose qu'ils auraient pu protéger, ca aurait été leur design et ils ne l'ont pas fait.
dfeugey a écrit :Je dis bien pourrait. Car comme IBM, ils en sont conscients, mais restent bienveillants.
Ben, a nouveau, ce ne fut pas le cas au début. Mais bon, c'est de l'histoire ancienne ...
Ce qui est sur, c'est que même si tous les britanniques se foutent de RISC OS, son développement intéresse beaucoup de gens, même dans les hautes sphères d'ARM. Je ne peux citer mes sources, mais elles sont directes (off de certaines de mes interviews :) ). RISC OS c'est un peu le secret honteux / caché / de jeunesse des ingés ARM britanniques.
Je pense perso qu'il y a la place pour une alternative aux Linux et Android loudingue, avec un OS a la fois leger et graphique ... ce que faisait BeOS, l'AmigaOS et RiscOS dans leur temps. Les 2 premiers ont disparus (malheureusement).
En "bidouillant" sur Linux on y arrive (en remplacant X par des trucs Leger comme DirectFB par exemple) ... mais on arrive toujours pas a la compacité et l'efficacité d'un AmigaOS et ce n'est pas le remplacant d'un OS complet pour Monsieur Tout le Monde (Il manque la couche "GUI" a DirectFB par exemple).

RiscOS pourrait prendre cette place ... pour peu qu'il se modernise un peu et qu'il sorte de la confidentialité.
Amiga, UNIX
Sharp, NetBSD http://destroyedlolo.info/
Apache, PHP 100 % dictionnary free
Vacances, Voyages 1 mispelling by word

dfeugey
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 17
Inscription : 24 sept. 2016 15:31

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par dfeugey » 26 sept. 2016 19:23

Heu, non : c'est un problème de licence et non d'IP. Tu n'as le droit d'appeler ton navigateur Firefox que s'il reprend les options définies par Mozilla. J'ai par exemple le cas sous Gentoo (ou tout se compile) :
Tout à fait. Une licence liée à l'utilisation de la marque. De la propriété intellectuelle donc. De la propriété industrielle pour être précis.
Pour ca, il aurait fallu qu'ils les déposent ...
Bof. Prior art, évidentes similarités, etc. S'ils voulaient attaquer, ils ne seraient pas sur de gagner, mais pas sur de perdre non plus. Quoi qu'il en soit, le nom, lui, est déposé. Même problème avec le BananaPi d'ailleurs. La bataille n'est pas sur le design, mais sur l'utilisation d'un nom que les deux parties disent avoir déposé (le pire, c'est que c'est surement le cas).
donc ce n'est pas un clone car pas remplacable a 100% tant techniquement que fonctionnellement)
Les PC non plus à l'époque, pour la même raison je présume, maintenant que j'y pense.
C'est parfaitement autorisé.
Cela reste très tangent. Le premier à faire un PC n'a pas attaqué le second, mais le premier à faire un smartphone applicatif moderne ne s'est pas gêné. Pourtant iPhone et Galaxy ne sont pas des clones à 100%. Apple aurait pu perdre vu la futilité et généralité des brevets présentés. Et Apple a gagné.
Sauf qu'ils ne sont ni inventeur du concepts du SBC, ni des procs ARM, ni de l'utilisation de GPIO.
Oui, peut-être (qui est derrière ? Broadcom ?).
La seule chose qu'ils auraient pu protéger, ca aurait été leur design et ils ne l'ont pas fait.
L'absence de preuve allant dans ce sens n'est pas preuve de l'absence. Je reste donc prudent.
RiscOS pourrait prendre cette place ... pour peu qu'il se modernise un peu et qu'il sorte de la confidentialité.
Sa force c'est d'être un OS 8 bits en mode 32 bits. D'où la possibilité de le démarrer en monotâche sous Basic. Linux encadre : il contrôle les choses, mais ne se débranche pas. Hors interruptions, RISC OS peut être entièrement débranché. C'est un OS à la demande pour des apps pratiquement bare metal. Toute ressemblance avec l'AMSDOS ou le BBC MOS est bien évidemment non fortuite.

RISC OS est peu contraignant sur le code. Tu veux du multitâche préemptif sans changer l'OS ? Tu peux. Tu veux du multitâche coopératif sous Linux ? Bon courage. Je ne vois donc pas ceci comme une limitation, mais un avantage. Bien compris et bien utilisé, c'est un concept intéressant et moderne du point de vue de la liberté applicative. Et ce n'est pas forcément source de limitations. On a eu un port de la SDL dès 2000. Et un port de Qt depuis quelques mois (et donc les mêmes navigateurs web que sur Haiku). Depuis peu, on a même de la SDL avec 3D en OpenGL accéléré, alors même que le bureau ne sait rien accélérer du tout.

Ce qu'il faut, ce n'est pas du multitâche préemptif. C'est un module de préemption optionnelle Wimp2 remis au gout du jour (celui qui existe ne marche plus sous RISC OS 5). Ou encore une virtualisation de l'espace mémoire réservé aux dynamic areas (des zones réservées aux données), comme le faisait Virtualize de Clares, qui n'existe pas non plus sous RISC OS 5. Bref, il faut plus de modules pour pouvoir aller dans de nouvelles directions, ou retourner dans des directions précédemment explorées avec succès.

Mais évidemment cela n'arrivera pas. Car confidentiel, RISC OS l'est.
Il est fun d'y jouer, et même possible d'y vendre des softs. Mais ça s'arrêtera surement là. L'avenir n'est pas aux OS (du moins pas les OS desktops).
https://www.riscos.fr - RISC OS FR : Tout RISC OS, en français
https://www.bbcbasic.fr - BBC BASIC FR : La programmation BBC Basic

destroyedlolo
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1515
Inscription : 03 mai 2003 02:24
Localisation : Nonglard (Annecy)
Contact :

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par destroyedlolo » 26 sept. 2016 22:08

dfeugey a écrit :Même problème avec le BananaPi d'ailleurs. La bataille n'est pas sur le design, mais sur l'utilisation d'un nom que les deux parties disent avoir déposé (le pire, c'est que c'est surement le cas).
C'est encore pire : d'après ce que j'ai compris, c'est FoxConn qui a initier le projet et qui a revendu les licences a LeMaker et SinoVoip.
  • FoxConn, on ne les a jamais vu ... et le truc le plus fun c'est qu'ils ont fini par sortir un clone du BananaPI nommé SuperPI (une vraie copie conforme) ...
  • Il semblerait que SinoVoip se soit occupé uniquement du design hard ... par contre, avant le début de la bataille, on en a jamais entendu parlé et ils n'ont strictement rien fait pour le Banana : le soft qu'ils ont sortie après le proces a été copié sur ce qu'avait fait LeMaker (ce n'est pas la peine de leur demandé quoi que ce soit, ils ne répondent pas). Aucune promo, aucune animation ... Rien. Mais ils ont gagné.
  • LeMaker a fait tous les softs du début (grandement pompé sur SunXI ... mais au moins ils ont fait qq chose). Ils fournissaient aussi un début de support et beaucoup de promo : ils distribuaient pas mal de cartes gratos pour ceux qui avaient des projets interessants (j'en ai eu plusieurs :wink:).
De tous les *PI, c'est celui avec les Cubie qui a le hard le plus intéressant (vrai SATA efficace, réseau frôlant avec le GB, ...). Mais les avocats et les charognards ont tué la plateforme.
Pourtant iPhone et Galaxy ne sont pas des clones à 100%. Apple aurait pu perdre vu la futilité et généralité des brevets présentés. Et Apple a gagné.
Avocats + boite & justice ricaine :twisted:
Mais BlackBerry et Nokia auraient pu aussi attaquer Apple.
Sauf qu'ils ne sont ni inventeur du concepts du SBC, ni des procs ARM, ni de l'utilisation de GPIO.
Oui, peut-être (qui est derrière ? Broadcom ?).
Non plus, il y a eu des SBC bien longtemps avant a base d'Intel.
Quand aux SBC a base d'ARM, mon ancien employeur en faisait au millieu des années 2000 mais à visé pro (automobile, settopbox, modem, ...). Et ils n'étaient pas les seuls.
La Raspberry a eu l'excellente idée d'attaquer les hobbyistes puis le grand public a prix très abordable ... et avec des softs accessibles.
Tu veux du multitâche préemptif sans changer l'OS ? Tu peux. Tu veux du multitâche coopératif sous Linux ? Bon courage.
Je dois avouer avoir du mal à trouver l’intérêt de repassé au coopératif : je me souviens de la bouse qu'était m$-win3.11 et qu'une simple boucle basic arrivait à planter entièrement une machine ... affligeant !
Ce qu'il faut, ce n'est pas du multitâche préemptif. C'est un module de préemption optionnelle Wimp2 remis au gout du jour (celui qui existe ne marche plus sous RISC OS 5). Ou encore une virtualisation de l'espace mémoire réservé aux dynamic areas (des zones réservées aux données), comme le faisait Virtualize de Clares, qui n'existe pas non plus sous RISC OS 5. Bref, il faut plus de modules pour pouvoir aller dans de nouvelles directions, ou retourner dans des directions précédemment explorées avec succès.
Hehe, ca me rappel ce qu'on avait sur Amiga ou des utilities permettaient d'obtenir ce que l'OS ne fournissaient pas de base : protection/virtualisation mémoire, multitache dynamique, multi-utilisateur.
Et tout ca avec 512Mo de RAM (trop a l'étroit pour les 256Mo du 1000 de base) et un 68000 ou un 030 pour la virtualisation. Et tout ca extrêmement rapide : j'ose même pas imaginer ce que ca donnerai avec un hard actuel.
Mais évidemment cela n'arrivera pas. Car confidentiel, RISC OS l'est.
Il est fun d'y jouer, et même possible d'y vendre des softs. Mais ça s'arrêtera surement là. L'avenir n'est pas aux OS (du moins pas les OS desktops).
Avec l'arrivée des tablettes, les gens se sont enfin rendu compte que l'info ne voulait pas forcement dire m$ieres planteuses. L'avenir est certes aux applications, mais ils faut un OS en dessous.
Et tous les OS actuels, Linux compris, restent vraiment lourdingues :(
Amiga, UNIX
Sharp, NetBSD http://destroyedlolo.info/
Apache, PHP 100 % dictionnary free
Vacances, Voyages 1 mispelling by word

dfeugey
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 17
Inscription : 24 sept. 2016 15:31

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par dfeugey » 27 sept. 2016 07:17

Non plus, il y a eu des SBC bien longtemps avant a base d'Intel.
Quand aux SBC a base d'ARM, mon ancien employeur en faisait au millieu des années 2000 mais à visé pro (automobile, settopbox, modem, ...). Et ils n'étaient pas les seuls.
L'un des premiers SBC low cost était l'AEB-1 d'ARM. Qui lui a valut d'ailleurs le succès que l'on connait.
Je reste persuadé que sans lui, ARM n'aurait pas décollé aussi vite.

Pour le reste, le concept de SoC a été créé par un employé d'Acorn, qui travaille aujourd'hui chez Broadcom. D'où ma remarque.
Beaucoup de gens d'Acorn sont chez Broadcom.
Je dois avouer avoir du mal à trouver l’intérêt de repassé au coopératif : je me souviens de la bouse qu'était m$-win3.11 et qu'une simple boucle basic arrivait à planter entièrement une machine ... affligeant !
C'est extrêmement pratique pour du contrôle de hardware en temps réel, avec une certitude sur le temps d'exécution. Bref, là où les OS préemptifs patinent (on corrige ce souci en surdimensionnant le hard).
Mais encore une fois, le coopératif n'est pas la seule option possible sous RISC OS. Les modules ne le sont pas, les taskwindow ne le sont pas. Avec Wimp2, les apps ne le sont même plus.
Ce qui est intéressant, c'est le choix. Si on programme bien, le coopératif marche, avec un gain très important sur les performances processeur accessibles.

Lance une tâche en ligne de commande en direct et dans une taskwindow. La différence de temps de calcul, entre 10 % et 20 %, montre combien le multitâche pèse sur les perfs du processeur.
Mais bon, je prêche surement un convaincu ici. Sur Amiga, je me souviens avoir évalué le poids de la préemption à quasiment 40% de cycles processeur sur les premières machines.

Le contrôle n'est pas gratuit. RISC OS va évidemment lui aussi dans ce sens. Et à chaque évolution on nous sort le "c'est fait, mais l'OS est maintenant xx % plus lent". Même là, il y a une lutte dans les paradigmes. Il est probable qu'on aura du préemptif d'ici peu, pour le SMP. J'aurai préféré de l'AMP.
L'avenir est certes aux applications, mais ils faut un OS en dessous.
Je ne pense pas. L'avenir est aux apps web, point barre. Les apps mobiles, c'est un passage, lié à une connectivité intermittente.
Déjà aujourd'hui, beaucoup d'apps mobiles sont des apps web déguisées.

Quant aux OS... et bien il faut surtout un navigateur web. Le reste compte peu.
A Explorer près, je n'utilise quasiment plus aucune application sur mon PC.

Je programme des apps natives en BBC Basic, pour des clients pro.
Mais j'ai bien conscience que j'ai tord d'adopter ce modèle. A 100%. C'est juste un choix de ma part :)
https://www.riscos.fr - RISC OS FR : Tout RISC OS, en français
https://www.bbcbasic.fr - BBC BASIC FR : La programmation BBC Basic

destroyedlolo
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1515
Inscription : 03 mai 2003 02:24
Localisation : Nonglard (Annecy)
Contact :

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par destroyedlolo » 27 sept. 2016 11:36

dfeugey a écrit :C'est extrêmement pratique pour du contrôle de hardware en temps réel, avec une certitude sur le temps d'exécution. Bref, là où les OS préemptifs patinent (on corrige ce souci en surdimensionnant le hard).
Sur Amiga ou lorsqu'on devait faire du temps réel ou du hard bas niveau, il suffisait d'utiliser une API pour aquerir le hard puis on tapait directement dedans, soit en accédent aux registres, soit par des API. Très bien fait car on conservait le multi-taches, on respectait l'OS mais en même temps on avait accès aux interruptions et au temps réel. Il y avait meme les API pour partager ces ressources entre plusieurs processes (Ouai, j'aime l'AmigaOS :mrgreen: ).
Sous Nunux, on peut faire un peu la même chose en créant des modules kernel, mais c'est rarement fait hormis dans l'emparqué car c'est crade.
dfeugey a écrit :Lance une tâche en ligne de commande en direct et dans une taskwindow. La différence de temps de calcul, entre 10 % et 20 %, montre combien le multitâche pèse sur les perfs du processeur.
Mais bon, je prêche surement un convaincu ici. Sur Amiga, je me souviens avoir évalué le poids de la préemption à quasiment 40% de cycles processeur sur les premières machines.
He, oui, on a rien sans rien. Par contre, j'avais fait des tests sur mon 1000, et je tournais plus aux alentours de 10% de perte (pas uniquement due aux contexts switch mais aussi au taches de fond - input.device, ...).
dfeugey a écrit :Je ne pense pas. L'avenir est aux apps web, point barre. Les apps mobiles, c'est un passage, lié à une connectivité intermittente.
Ca, c'est vrai pour les applies "end user". Mais grace au baisse drastique de l’électronique et à l'arrivée des SBC, il y a un retour des applies "lourdes" (le terme est impropre car généralement elles sont légères, mais j'endend par là, n'étant pas des applies Web) et meme des dev customs. On se retrouve un peu ce qu'on avait dans les années 80 je trouve ... à la différence prêt que les gens sont généralement mono techno : *PI, Linux, Python.

C'est surtout dans les domaines de l'IoT et de la Domotique.

Dans mon cas, je m'éclate sur mes bPI / Gentoo mais je suis revenu à mes amours de jeunesse : mes démons sont en C avec du Lua pour le "end user". Ce qui est GUI est en effet en techno Web.
Tout ceci peu ce voir là : http://destroyedlolo.info/IoT/
Amiga, UNIX
Sharp, NetBSD http://destroyedlolo.info/
Apache, PHP 100 % dictionnary free
Vacances, Voyages 1 mispelling by word

dfeugey
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 17
Inscription : 24 sept. 2016 15:31

Re: Un petit BASIC qui fait rêver ?

Message par dfeugey » 30 avr. 2018 09:34

> Dans mon cas, je m'éclate sur mes bPI / Gentoo mais je suis revenu à mes amours de jeunesse : mes démons sont en C avec du Lua pour le "end user". Ce qui est GUI est en effet en techno Web.

Cool !

J'ai la chance d'être toujours sous RISC OS... même pour ce genre de devs. Le fait que RISC OS soit supporté sur les Pi, Beagleboard et Wandboard aide :). Et le fait qu'il arrive sur H3/H5/i.MX8 et RK3288 donne encore quelques perspectives.

Bref, encore et toujours Basic. Sous Windows et RISC OS donc.
A+, David
https://www.riscos.fr - RISC OS FR : Tout RISC OS, en français
https://www.bbcbasic.fr - BBC BASIC FR : La programmation BBC Basic

Répondre

Revenir vers « Tous les ordinateurs »