Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Une machine en panne, cassée ? Un mode de fonctionnement incompréhensible ? Exprimez-vous ici

Modérateur : Politburo

wario17
Fonctionne à 300 bauds
Fonctionne à 300 bauds
Messages : 160
Inscription : 07 déc. 2009 10:17
Localisation : Charente Maritime

Re: Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Message par wario17 » 31 janv. 2016 17:01

Bonjour Nikass,

La panne du QL a été trouvé c'était un circuit intégré qui était HS :-( il y avait d'autre petits soucis mais vite réglé :-) a part cela rien a signaler pour le moment
pourvu que cela dure :-) :-)

j.c.

Avatar de l’utilisateur
irios
Fonctionne à 300 bauds
Fonctionne à 300 bauds
Messages : 207
Inscription : 30 mai 2006 21:06
Localisation : Rochefort du Gard (30)

Re: Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Message par irios » 04 sept. 2016 11:03

Bonjour à toutes et à tous,


Je vais essayer d'apporter une réponse à ta question mais j'ai bien peur que celle-ci ne va pas te rassurer.
Dans un premier temps, je vais aborder le sujet de la maintenance sur nos vieilles bécanes et dans un second temps sur les réparations.
-1 : Pour faire de la maintenance (préventive ou corrective) il faut être un minimum équipé (un bon fer à souder, une très bonne pompe à dessouder, de la tresse, un multimètre de qualité, une alimentation sécurisée tension/courant et un oscilloscope, le plus c'est avoir aussi un analyseur logique) et avoir des connaissances de base en électronique (assimilé le fonctionnement des portes logiques, astable, monostable, flip-flop, bascule D, multiplexeur, démultiplexeur, microprocesseurs, ram, sram, eprom, eeprom, prom, sommateur, soustracteur, integrateur, dérivateur, ...). En effet, quand il y a des documentations techniques accessibles à tous sur internet (manual services), elle doit être comprise pour appliquer les consignes. En gros pourquoi dois-je faire cette mesure ? Et dans quel but ? :mrgreen:
Enfin, pour ma part, je ne fais que de la maintenance corrective donc je passe en mode réparation ! :D

-2 : Pour la réparation, il est très difficile de dresser une cartographie des pannes de chaque sasfépus. Par expérience et pour la même machine, j'ai eu 5 pannes différentes. (alimentation, eprom, microprocesseur, ram et démultiplexeur)
Pas simple pour un non initié de s'en sortir ! :mrgreen:

Nikass
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 829
Inscription : 12 nov. 2015 23:00
Localisation : trouducul du 31 et 34 aux lunes bleues

Re: Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Message par Nikass » 06 févr. 2017 00:41

Salut !

Je remonte un peu ce sujet, parce qu'en pleine opération Bunker 2.0, on se retrouve encore avec beaucoup de choses (et de fantômes du passé) chez Sili. Corollaire, on a un environnement différent de celui du collectionneur particulier, à savoir qu'on dispose non seulement de tous types de machines mais aussi d'exemplaires multiples d'un même type. Je parle plus pour les ordis que les jeux vidéo, m'enfin le débat est le même).

Sauf raretés, la question se pose donc de savoir ce qu'on restaure (Einstein, SBCs, BBC, Bebox, Lisa,..., qui a dit Telestrat..., les machines CPM qu'on ne sort pas mais qui on fait l'histoire... sans limite - de toute manière, y'en n'a pas des tonnes), ce qui mérite d'être gardé pour pièces une fois qu'on a le fonds de roulement (et qu'on condamne, plus ou moins, à ne jamais être remis sur la route, cas par exemple des Apple II, Macs divers, productions françaises, ZX, Amiga/Cxx/Atari...), ce qui doit être démonté pour conservation partielle ou purement ferraillé (écrans, périphériques sans intérêt historique, ni d'expo)

Je fais suite au post d'irios, il y a peut être eu malentendu :mrgreen: question équipement, pièces, expérience en la matière, y'a pas de lézard, on a largement et plus que largement ce qu'il faut, j'en suis garant :twisted: ce qui manque, c'est des dépanneurs futés disponibles, la formation est longue et faut faire oublier la claque technique :-).

Je ne posais pas cette question pour moi, ni dans l'optique de former ou d'expliquer mais plus pour savoir comment orienter nos efforts en ce domaine, éventuellement prévoir quelques bricoles genre séminaire express au VieuMikro, bref. Imaginer un peu comment ça va tourner dans les années à venir... par exemple, on parlait cet AM des matériels équipés des premiers condos chimiques en surface, tout le monde sait les dégâts que ça fait: même si on n'a pas le temps de tester, c'est comme les piles, faut les virer d'abord et discuter après. Comme les momies égyptiennes, ça a bien marché comme technique !

Finalement, on pourrait reformuler ça autrement: à votre avis, quelles sont les machines qui doivent être gardées en état de fonctionnement pour les, disons, vingt ans à venir ? Trois réponses par tête de pipe, hors grands classiques, mais oui ça marchera un apple II dans vingt ans !! encore heureux, restera que ça après le Grand Chaos Universel du Bunker 2.0 :-)

a+

Avatar de l’utilisateur
Gege34
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 522
Inscription : 03 oct. 2014 11:19
Localisation : 31

Re: Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Message par Gege34 » 06 févr. 2017 15:53

Sauvons les Amigas :pirat: bon OK c'est déjà fait avec le 600 mais il fallait bien que je le dise :mrgreen:.

Sinon s'il en faut 3 autres, je dirais que le but de Silicium est de sauvegarder le patrimoine informatique et ludique et de le faire découvrir au public. Sur les stands on voit souvent des gens venir et nous dire, moi j'avais ça comme machine et de le montrer à leurs enfants, tout fier de leurs montrer 3 pixels qui se battent en duel sur l'écran. Donc je pense qu'il faudrait en premier sauvegarder les machines qui ont marquées les gens de cette époque et que l'on pourrait présenter sur les stands. Donc voici ma triplette :
  • Un Thomson (TO7 ou MO5) : le plan informatique pour tous fait que pas mal de gens en on au moins touché un à l'école, de plus si on mets un tube cathodique (oui je sais c'est lourd et chiant à tringballer), on peut utiliser le crayon optique, ce qui est marrant.
  • Un Commodore 64 : je pense qu'il y en a eu dans pas mal de foyer, de plus il y a pas mal de jeux.(PS: Je pensais m'y atteler après avoir refait mon C128, d'ailleurs j'ai de quoi refaire un SD2IEC pour y stocker tout les jeux comme sur le A600, il me faut le temps de refaire le PCB).
  • Un Amstrad CPC (6128) : idem que le C64.
Après j'aurais pu dire aussi les stations NeXT qui se font rare et sont des machines qui techniquement sont intéressantes, mais bon, peut de gens en on eu (vu le prix et le secteur d'utilisation) et donc c'est des machines qui bien souvent ne sortent pas.
Du Commodore (64/128/Amiga), De la HP (41/48/50/71) et quelques autres trucs (Ti, Canon X07, Psion, Casio, Palm)

Nikass
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 829
Inscription : 12 nov. 2015 23:00
Localisation : trouducul du 31 et 34 aux lunes bleues

Re: Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Message par Nikass » 06 févr. 2017 15:58

Tu marques un sacré point pour le crayon optique, et tous les jeux à pistolet optique, etc, c'est pareil. Faut donc se préserver des écrans associés aux machines, ça, c'est clair, on en a déjà parlé mais à chaque fois on oublie... Comme c'est jamais les tubes qui foirent, c'est ce que je fais quand on en ferraille: je démonte tout et je jette le tube et la caisse, ça fait déjà dix fois moins de volume...

a+

Avatar de l’utilisateur
jvernet
Fonctionne à 14400 bauds
Fonctionne à 14400 bauds
Messages : 7457
Inscription : 24 mai 2002 09:57
Localisation : France 69
Contact :

Re: Réparations et maintenance: quels sont les besoins ?

Message par jvernet » 06 févr. 2017 17:02

Ne pas oublier les TRS 80. Les premiers Macs sont assez fiables jusqu'au condos de surface ( à partir du SE/30).

Les NeXT souffrent de problème de condos, d'alims, les écrans sont quasi irremplaçables.

Les Sinclair et leurs problèmes de membranes clavier.

Pour tout ce qui est IBM PC et clones, les disques dur MFM.

En pocket, c'est fiable, en général.
"l'ordinateur et l'homme sont les deux opposés les plus intégraux qui existent. L'homme est lent, peu rigoureux et très intuitif. L'ordinateur est super rapide, très rigoureux et complètement con."

Répondre

Revenir vers « Problèmes techniques »